Anonymisation

FAQ logiciel d'anonymisation

Logiciel d'anonymisation Version 1_2 pour Windows / Macintosh / Unix

Sommaire :

Généralités :

A quoi sert le logiciel d'anonymisation ?

Qui peut l'utiliser ?

Où peut-on se procurer le logiciel ?

Faut-il déclarer les personnes dont l'infection VIH est diagnostiquée en CDAG?

Questions liées à la saisie du prénom complet

Quelle initiale de nom rentrer pour les femmes ?

Pourquoi peut-on entrer une date de naissance postérieure à la date du jour ?

Peut-on retrouver les informations rentrées à partir du code obtenu ?

Version Mac / Windows :

Droits d'installation / utilisation

Installation du logiciel

Utilisation du logiciel:

Pourquoi la tabulation n'est-elle pas automatique entre le champ Prénom et le champ Date de naissance dans la fenêtre de saisie ?

Le code d'anonymat s'est effacé de la fenêtre d'affichage, et j'aimerais le récupérer. Comment faire ?

J'ai saisi plusieurs fiches à la suite, et aimerais accéder à nouveau à l'une d'entre elles. Comment faire ?

Peut-on imprimer le code calculé ?

Que se passe-t-il si le code recopié est erroné ?

Que se passe-t-il si l'on se trompe à la saisie ET à la vérification sur l'un des champs (Initiale du nom, Prénom, Date de naissance ou Sexe) ?

Version Unix :

Droits d'installation / utilisation

Installation du logiciel

Utilisation du logiciel:

Le logiciel ne se lance pas et affiche un message indiquant qu'un fichier libncurses.so n'a pas pu être trouvé.

Le logiciel ne se lance pas et affiche un message « Error opening terminal »

Le logiciel fonctionne correctement mais certaines touches (pavé numérique, touches de fonction ou touche [Backspace]) sont mal gérées (envoi de caractères « parasites », etc.), ou bien, certains caractères accentués s'affichent mal.

Contacts :

Qui contacter pour se procurer le logiciel, et en cas de problème à l'installation et à l'utilisation ?

Qui contacter pour en savoir plus sur les procédures de déclaration des maladies et sur l'anonymisation ?

Guides du logiciel:

Guide d'installation version Windows/Mac

Guide d'utilisation version Windows/Mac

Guide d'installation version Unix/Linux

Guide d'utilisation version Unix/Linux

Généralités :

A quoi sert le logiciel d'anonymisation ?

La transmission à l'autorité sanitaire de données individuelles concernant les maladies à déclarations obligatoires (MDO), est une des modalités retenues pour la surveillance de ces maladies.

L'inscription d'une maladie sur la liste des MDO traduit la volonté de l'Etat de disposer d'informations pour mieux protéger la santé publique. La déclaration des MDO est une modalité qui s'impose réglementairement aux médecins et aux responsables de laboratoire privé ou public qui en font le diagnostic.

Ce logiciel a été développé afin de respecter les exigences de la loi du 1er juillet 1998 et de ses décrets d'application (décrets du 6 mai 1999 et du 16 mai 2001) qui visent à assurer l'anonymat des personnes pour lesquelles sont transmises, à l'autorité sanitaire, des données individuelles les concernant à des fins de surveillance épidémiologique.

Ce logiciel sert donc à calculer un code d'anonymat pour une personne donnée à partir de la saisie des informations suivantes : l'initiale du nom, son prénom entier, sa date de naissance et son sexe.

Qui peut l'utiliser ?

L'utilisation de ce logiciel doit être réservée aux professionnels de santé impliqués dans la surveillance des MDO. Il ne peut être diffusé ou copié sans autorisation préalable de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS).

Ce logiciel d'anonymisation est destiné:

* aux biologistes et aux médecins qui anonymisent à la source les fiches de notification des infections à VIH, du sida et des hépatites B aiguës c'est à dire avant envoi de ces fiches à la DDASS.

* aux médecins inspecteurs de santé publique des DDASS qui anonymisent les fiches de notification des autres MDO avant leur envoi à l'Institut de Veille Sanitaire chargé de la surveillance à l'échelon national.

Où peut-on se procurer le logiciel ?

Ce logiciel est disponible sur demande auprès de l'InVS. La demande devra préciser la version du logiciel souhaitée (Windows, Mac, Unix-Linux). Le logiciel sera fourni jusqu'au 17 juillet 2003 par Bertin Technologies, puis, après cette date, par l'InVS.

Faut-il déclarer les personnes dont l'infection VIH est diagnostiquée en CDAG ?

Les infections à VIH diagnostiquées à l'occasion d'une Consultation de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG), ne font pas l'objet d'une notification. En conséquence, le logiciel d'anonymisation n'est pas utilisé dans ce cadre.

Questions  liées à la saisie du prénom complet

Pourquoi des prénoms différents produisent-ils parfois le même code d'anonymat (avec les mêmes informations pour les autres champs) ?

En effet, l'exemple suivant montre que l'on peut obtenir le même code d'anonymat avec des prénoms différents:

P MARIE ANNICK 14 03 1950 F

P MARIA ANNICK 14 03 1950 F

Si vous calculez le code d'anonymat pour ces deux personnes, vous obtiendrez le même code d'anonymat. Ce n'est pas une erreur. Pour calculer le code d'anonymat, le logiciel utilise non pas le prénom tel quel, mais un codage phonétique du prénom (plus exactement, ce codage est suggéré par la phonétique). Dans notre exemple, MARIE ANNICK et MARIA ANNICK ont le même codage phonétique, c'est pourquoi, à la condition que tous les autres champs restent identiques, le code d'anonymat sera le même. Ce codage permet d'éviter des erreurs d'orthographe et de copie du prénom. Ainsi, il évite de compter deux fois une même personne pour laquelle deux notifications seraient réalisées avec un prénom très peu différent. Le choix de ce codage résulte du fait que la probabilité pour que deux personnes atteintes par la même infection et ayant des éléments d'identité aussi proches soient effectivement deux personnes différentes, est très faible.

D'une manière générale, les choix retenus dans la conception de ce système d'anonymisation lui confèrent des capacités adaptées à la qualité des données nécessaire à la surveillance épidémiologique des MDO. En effet, il permet d'une part, de distinguer deux personnes différentes atteintes par la même MDO puisque la probabilité pour qu'elles aient le même code est très faible du fait des informations qui servent à calculer le code. d'autre part, il permet de repérer les vrais doublons résultant de la notification d'une MDO chez une même personne par plusieurs déclarants.

Premier prénom complet.

Il est demandé d'entrer le premier prénom d'état civil complet.

Par exemple, pour Marie-Paule, entrer MARIE PAULE et non M PAULE.

Pourquoi les tirets, espaces ou apostrophes ne produisent-ils aucune différence dans le code d'anonymat produit ?

Puisque le prénom est traité à l'aide de son code phonétique, les tirets ou espaces ou apostrophes ne changent phonétiquement rien. De manière à minimiser les erreurs lors de la recopie (un tiret remplacé par un espace par exemple), ces caractères sont normalisés automatiquement par le logiciel, qui les remplace par défaut par un tiret.

Tous les autres caractères interdits (caractères spéciaux et nombres) sont automatiquement enlevés en cours de frappe et produisent un message d'avertissement non bloquant.

Quelle initiale de nom rentrer pour les femmes ?

Pour les femmes, on saisira, dans toute la mesure du possible, l'initiale de leur nom de jeune fille, sachant que leur nom  marital est susceptible de changer au cours de leur vie (divorce, remariage).

Pourquoi peut-on entrer une date de naissance postérieure à la date du jour ?

Considérant que la date système de l'ordinateur de l'utilisateur est susceptible d'être fausse, le logiciel n'effectue pas de vérification entre la date entrée par l'utilisateur et la date système de l'ordinateur.

Peut-on retrouver les informations rentrées à partir du code obtenu ?

L'objectif du logiciel d'anonymisation étant de garantir l'anonymat des personnes dont la maladie fait l'objet d'une notification, il est impossible de retrouver l'initiale du nom, le prénom, la date de naissance, ou le sexe de la personne à partir du code d'anonymat produit par le logiciel.

HAUT DE PAGE

Version Mac / Windows :

Dois-je disposer de droits particuliers (" Administrateur ") sur le système où je souhaite effectuer l'installation ?

En général, non.

Sur les systèmes Windows :

Si le système d'exploitation offre une gestion des droits (Windows NT - 2000 - XP configurés avec le système de fichiers NTFS), vous serez alors limité en fonction des droits qui vous ont été accordés par l'Administrateur du système. Par exemple, si vous êtes utilisateur d'un système Windows NT où l'Administrateur a réservé l'écriture dans le répertoire d'installation par défaut (C:\Program Files) aux seuls administrateurs, un message vous indiquera le problème lors de l'installation. Vous devrez alors soit choisir un autre répertoire d'installation (dans lequel vous disposez des droits d'écriture) soit demander à votre administrateur système de vous accorder (provisoirement au moins) le droit d'écriture dans C:\Program Files.

Si vous êtes un " Administrateur " du système (au sens de Windows), vous pourrez, si vous le souhaitez, installer le logiciel pour tous les utilisateurs.

Sur les autres versions de Windows (Windows 95 - 98), l'utilisateur pourra installer le logiciel sans restriction. Le logiciel sera accessible à tous les utilisateurs.

Sur les systèmes Macintosh :

Si le système d'exploitation offre une gestion des droits (Mac Os X) alors l'installateur sera limité en fonction des droits qu'il possède. S'il est administrateur du système, il pourra installer le logiciel pour tous les utilisateurs (dans le répertoire commun d'applications par exemple), sinon, il ne pourra installer le logiciel que dans son répertoire personnel (départ), le répertoire commun d'applications lui étant interdit en écriture.

Pour les versions plus anciennes de Mac Os (8.6-9.x), l'utilisateur pourra installer le logiciel sans restriction (par exemple, dans le répertoire commun d'applications). Le logiciel sera accessible à tous les utilisateurs.

HAUT DE PAGE

Au démarrage de l'installation (sous Windows uniquement), un message m'avertit que l'espace disque disponible sur mon système est insuffisant. Puis-je malgré tout installer le logiciel ?

Oui, dans la plupart des cas. C'est en fait l'installateur automatique du logiciel qui occupe la plus grande partie des 60 Megaoctets nécessaires à l'installation. Le fichier exécutable du logiciel proprement dit occupe en fait moins de 500 Kilo-octets d'espace disque. Ce fichier exécutable " nu " est fourni sur le CD-ROM " Anonymisation " dans le répertoire " Direct " ; il se nomme " Ano.exe ". Pour installer manuellement le logiciel (sans l'aide de l'installateur automatique), vous devrez copier ce fichier dans un de vos répertoires (" C:\Program Files " par exemple) et double-cliquer dessus.

Dans ce cas, les éventuels raccourcis pour l'accès au programme devront également être créés manuellement (en " faisant glisser " l'icône " Ano.exe " vers le répertoire du raccourci, tout en maintenant le bouton droit de la souris enfoncé ; puis en choisissant l'entrée " Créer un ou des raccourcis ici " dans le menu contextuel qui apparaît lors du relâchement du bouton.

Enfin, la désinstallation du logiciel doit dans ce cas également se faire manuellement, en supprimant le fichier " Ano.exe " ainsi que les éventuels raccourcis créés.

Pendant l'installation sous Windows, un message me demande si je veux "prendre un instantané du système". Que dois-je répondre ? L'installation a planté. Que dois-je faire ?

Répondez "non" à la question. Ce message est produit non pas par l'installateur du logiciel d'anonymisation, mais par un logiciel tiers qui s'exécute en arrière-plan et surveille les installations sur la machine. (par exemple, InstallWatch). Le fonctionnement de tels logiciels en arrière-plan peut éventuellement provoquer des plantages systèmes. Si cela se produit, il vous faut redémarrer l'ordinateur et recommencer l'installation, si possible en désactivant ce logiciel.

HAUT DE PAGE

Pourquoi la tabulation n'est-elle pas automatique entre le champ Prénom et le champ Date de naissance dans la fenêtre de saisie ?

Le logiciel tabule automatiquement lorsqu'il est possible de le faire. En ce qui concerne le champ Prénom, il est impossible de prévoir à l'avance la fin de la saisie du prénom. Le logiciel laisse donc le soin à l'utilisateur de lui indiquer par un appui sur la touche Tab que le prénom a été saisi complètement.

Le code d'anonymat s'est effacé de la fenêtre d'affichage, et j'aimerais le récupérer. Comment faire ?

Par mesure de sécurité, le code d'anonymat calculé s'efface automatiquement de la fenêtre d'affichage au bout de cinq minutes. Il est impossible de le récupérer à partir de ce moment. Il faut donc saisir à nouveau les informations permettant de calculer ce code, et le recalculer.

J'ai saisi plusieurs fiches à la suite, et aimerais accéder à nouveau à l'une d'entre elles. Comment faire ?

Par mesure de sécurité, le logiciel ne garde aucune trace des informations rentrées au cours d'une session. Il est donc impossible d'accéder à nouveau à des informations entrées plus tôt. L'appui sur le bouton "Nouvelle personne" est équivalent aux actions de quitter et relancer le logiciel .

Peut-on imprimer le code calculé ?

Non, par mesure de sécurité. Il est indispensable de le recopier manuellement sur la fiche de déclaration concernée.

Que se passe-t-il si le code recopié est erroné ?

Le code calculé contient un sous-code de contrôle d'erreur. En cas d'erreur de recopiage, ce code incohérent  sera rejeté comme invalide lors de sa saisie à l'InVS. L'InVS contactera alors le médecin déclarant (VIH, SIDA, hépatite B) ou le médecin inspecteur de santé publique de la DDASS (autres MDO) pour que lui soit transmis le « bon » code qui aura été recalculé.

Que se passe-t-il si l'on se trompe à la saisie ET à la vérification sur l'un des champs (Initiale du nom, Prénom, Date de naissance ou Sexe) ?

Dans ce cas, si les deux informations sont identiques, un code valide sera calculé, donc accepté, mais il ne correspondra pas à la personne. La double saisie permet normalement d'éviter ce genre d'erreurs. Il est recommandé néanmoins d'être  attentif lors de la saisie des informations.

HAUT DE PAGE

Version Unix :

Dois-je disposer de droits particuliers (droits "root") sur le système où je souhaite effectuer l'installation ?

En pratique, non. Néanmoins, l'usage de ce logiciel étant réservé aux professionnels de santé impliqués dans la surveillance des MDO, il est recommandé de créer un groupe Unix incluant ces utilisateurs et de n'autoriser l'exécution du logiciel qu'aux membres de ce groupe.

Le script "configure" avertit que la bibliothèque ncurses, ou l'en-tête ncurses.h n'est pas disponible:

Raison : La bibliothèque "ncurses" doit être correctement installée, l'entête <ncurses.h> doit également être présent sur la machine (ou éventuellement un lien symbolique nommé ncurses.h pointant vers curses.h).

Solution : Vous devrez soit :
- récupérer cette bibliothèque à l'adresse http://ftp.gnu.org/pub/gnu/ncurses, la compiler et l'installer sur votre système (la version 5.2 est recommandée) selon les instructions fournies avec le paquetage source. Comme l'indique le site ci-dessus, la bibliothèque ncurses a été compilée avec succès sur de nombreux systèmes Unix.
- l'installer à partir d'un paquetage pré-compilé pour votre système Unix. De tels paquetages sont couramment fournis avec les CD-Rom qui accompagnent votre système Unix, ou téléchargeables sur Internet depuis le site du fabricant de votre système Unix. L'installation de tels paquetages se fait avec des applications ou commandes spécifiques de chaque système. Référez-vous aux guides d'administration de votre système pour connaître la marche à suivre. Si vous optez pour une solution de ce type, assurez-vous d'avoir un paquetage pré-compilé exactement compatible avec votre version de système Unix, ainsi qu'avec votre plate-forme.

Une erreur dans le fichier Makefile est signalée par la commande "make"

Raison : La commande "make" à utiliser doit être compatible avec les outils "autoconf", "automake" ce qui est le cas de "gmake", mais aussi de la plupart des commandes "make" fournies avec les systèmes Unix courants.

Solution : Installez et/ou utilisez une nouvelle version de la commande "make" (ou "gmake").

Le logiciel ne se lance pas et affiche un message indiquant qu'un fichier libncurses.so n'a pas pu être trouvé.

Raison : Le fichier exécutable ne parvient pas à trouver la bibliothèque dynamique ncurses requise.

Solution : Trouvez le répertoire contenant la bibliothèque .so (bibliothèque ncurses) demandée puis mettez à jour la variable d'environnement LD_LIBRARY_PATH :
setenv LD_LIBRARY_PATH [CheminDuRepertoireDeLaBibliothèqueNcurses]
Relancez alors le programme anonymisation.

Le logiciel ne se lance pas et affiche un message « Error opening terminal »

Raison : Le programme ne parvient pas à localiser le répertoire terminfo de votre sytème Unix contenant la description du terminal utilisé.

Solution : Localisez ce répertoire sur votre système. Généralement, il s'agit d'un répertoire /usr/share/lib/terminfo ou /usr/lib/terminfo et renseignez la variable d'environnement TERMINFO :
setenv TERMINFO [CheminDuRepertoireTerminfo]
Relancez alors le programme anonymisation.

Le logiciel fonctionne correctement mais certaines touches (pavé numérique, touches de fonction ou touche [Backspace]) sont mal gérées (envoi de caractères « parasites », etc.), ou bien, certains caractères accentués s'affichent mal.

Raison : Votre terminal n'est pas entièrement configuré ou n'a pas les fonctionnalités requises par le logiciel.

Solution : Vous pouvez essayer de mettre à jour la variable d'environnement $TERM, en lui spécifiant un terminal adéquat. Pour la plupart des systèmes il suffira de donner la valeur xterm (si cela n'est pas déjà le cas) :
setenv TERM xterm
Relancez alors le programme anonymisation.
Si le problème persiste, il peut s'agir d'une incompatibilité de votre base terminfo avec la bibliothèque ncurses. La base terminfo de votre système doit alors être (partiellement) recompilée selon la procédure décrite sur le site (ou dans le paquetage) ncurses. Cette action doit être effectuée avec précaution, de préférence par un administrateur Unix.

Contact support Bertin Technologies (problèmes techniques, installation, utilisation et diffusion du logiciel) :

support.ano@bertin.fr / tel: 01 39 30 62 98 ou 01 39 30 62 99

Contact InVS (procédures de déclaration des MDO) :

mdo-info@invs.sante.fr / tel: 01 41 79 67 96

HAUT DE PAGE


Institut de Veille Sanitaire
Mise à jour le 4 mars 2003

CONTACTS Contactez l'InVS