Le Programme National de Surveillance du Mésothéliome

Patrick Arveux1, Patrick Brochard2, Françoise Galateau3, Christian Boutin4, Sandrine Pasquet-Elia2, P. Rolland2, Marcel Goldberg5, Ellen Imbernon5,
1 Registre des Tumeurs du Doubs, Besançon ;
2 LSTE-ISPED, 33076 Bordeaux,
3 Service Anatomie-Pathologie, CHU Caen ;
4 Service Pneumologie, Hôpital de la Conception, Marseille ;
5 Réseau National de Santé Publique, Unité Santé Travail, Saint Maurice.

 

Introduction

L'objectif du Programme National de Surveillance du Mésothéliome (P.N.S.M) est de fournir aux autorités sanitaires des informations scientifiques fiables à l'heure où les conséquences des expositions passées à l'amiante posent un réel problème de santé publique.

Méthodes

Ce programme concerne actuellement 17 départements français (11 millions d'habitants) et associe trois volets principaux. Un volet incidence permettant l'estimation de l'incidence du mésothéliome en France à partir de l'enregistrement des cas dans chacun des départements de l'étude, le diagnostic étant confirmé par une procédure associant une expertise anatomo-pathologique par le collège français des anatomo-pathologistes spécialistes du mésothéliome (groupe Mésopath) et une expertise clinique. Les estimations du rapport Incidence/Mortalité pour ces départements (en collaboration avec le Service Commun n°8 de l'INSERM) et la connaissance de la mortalité déclarée pour l'ensemble des autres départements français, permettront l'estimation de l'incidence annuelle du mésothéliome au niveau national. Un volet étiologie permettant l'étude du risque attribuable aux différents facteurs étiologiques, en particulier l'amiante. Ce volet reposera sur la réalisation d'une étude de type cas-témoins avec entretien portant sur l'environnement professionnel et extra-professionnel de chaque cas et, pour chacun d'eux, de deux témoins indemnes de cette pathologie, appariés sur l'âge, le sexe, le département de domicile, et sélectionnés en population générale. L'exposition aux facteurs de risque sera évaluée à partir de trois outils : déclaration du sujet ou de ses proches, matrice emploi-exposition, expertise par le Groupe d'experts en hygiène industrielle et de l'environnement. Un volet santé publique permettant la réalisation d'une enquête de proximité après la mise en évidence éventuelle de la source d'exposition à l'amiante à l'origine de chaque cas de mésothéliome signalé, afin d'étudier la rémanence du risque, de repérer les populations concernées, d'informer les structures sanitaires.

Résultats

Actuellement 115 cas sont en cours d'évaluation.

Conclusion

Le P.N.S.M. a débuté en janvier 1998 dans les 17 départements. Son extension à deux départements de la région P.A.C.A. est en cours et une étude de faisabilité dans le département de Seine-Saint-Denis est réalisée. Il est financé par la Direction des Relations du Travail et par la Direction Générale de la Santé et coordonné par le Réseau National de Santé Publique.

fleche.gif (94 octets) retour au programme


Programme National de Surveillance du Mésothéliome (P.N.S.M.)

Cliquez ici pour démarrer

Table des matières

   diapo.gif (860 octets) Programme National de Surveillance du Mésothéliome (P.N.S.M.)
   diapo.gif (860 octets) Le mésothéliome
   diapo.gif (860 octets) Objectifs du programme
   diapo.gif (860 octets) Les 17 départements de l’étude
   diapo.gif (860 octets) Incidence (1) Procédure spéciale d’enregistrement
   diapo.gif (860 octets) Incidence (2) Confirmation du diagnostic
   diapo.gif (860 octets) Incidence (3) Estimation de l’incidence du mésothéliome en France
   diapo.gif (860 octets) Enquête étiologique (1) Etude Cas - Témoins
   diapo.gif (860 octets) Enquête étiologique (2) Définition du niveau d’exposition
   diapo.gif (860 octets) Santé publique
   diapo.gif (860 octets) Conclusion

fleche.gif (94 octets) retour au programme