Rapport du Comité national d’experts sur la mortalité maternelle (CNEMM) 2001-2006


Télécharger le rapport complet au format Acrobat (pdf - 4,5 Mo)
Télécharger le rapport sans les annexes au format Acrobat (pdf - 542 Ko)
Télécharger l'annexe 1 du rapport au format Acrobat (pdf - 58 Ko)
Télécharger l'annexe 2a du rapport au format Acrobat (pdf - 3,3 Mo)
Télécharger l'annexe 2b du rapport au format Acrobat (pdf - 154 Ko)
Télécharger l'annexe 3 du rapports au format Acrobat (pdf - 58 Ko)

Télécharger le rapport complet en anglais au format Acrobat (pdf - 3,7 Mo)


L’Enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles (ENCMM) a pour objectif de collecter une information détaillée sur tous les décès maternels survenant en France, afin d’en analyser l’épidémiologie et la qualité de prise en charge. Le présent rapport concerne les décès survenus entre 2001 et 2006. Ont été identifiés 463 décès maternels, soit un ratio corrigé de 9,6 morts maternelles pour 100 000 naissances vivantes. Le risque de mortalité maternelle augmente avec l’âge des femmes, dès l’âge de 30 ans, et de façon plus importante au-delà de 35 ans (risque multiplié par 3 pour les femmes âgées de 35-39 ans, par 6 pour les femmes de 40 ans et plus). La nationalité étrangère est associée à un sur-risque de mortalité maternelle, notamment pour les femmes d’Afrique subsaharienne. Il existe aussi des disparités géographiques. Par rapport aux autres régions de métropole, le ratio de mortalité maternelle est supérieur de 30 % en Ile-de-France, et multiplié par 3 dans les régions d’outre-mer. La plupart des décès maternels sont de cause obstétricale directe (73 %), les principales pathologies causales étant l’hémorragie (25 %), l’embolie amniotique (12 %), les complications hypertensives gravidiques (10 %), et les thrombo-embolies veineuses (10 %). La moitié des décès maternels on été jugés évitables par le Comité national d’experts. Les décès les plus souvent évitables sont ceux en rapport avec une hémorragie (86 %), ou un sepsis (90 %). Chaque groupe de pathologies causales (hémorragies, embolie amniotique, thrombo-embolies, complications de l’hypertension, complications anesthésiques, causes obstétricales indirectes) fait l’objet d’un chapitre spécifique où sont présentées les caractéristiques des femmes, et où sont décrits quelques cas particulièrement démonstratifs, suivis de recommandations pour améliorer la qualité des soins.


Report of the National Expert Committee on Maternal Mortality (CNEMM) 2001-2006

The objective of the National Confidential survey on Maternal Deaths is to collect detailed information on all maternal deaths occurring in France, in order to analyze their epidemiology and the quality of care provided. The current report covers the 2001 to 2006 years. During this period, 463 maternal deaths were identified, i.e. a ratio of 9.6 maternal deaths per 100,000 live births. The risk of maternal death increases with maternal age, from the age of 30, and even more after the age of 35 – 3 times higher for women aged 35-39, and 6 times higher for women aged 40 and above. Foreign women also are at greater risk of maternal mortality, in particular those from sub-Saharian Africa. Geographical disparities in maternal mortality exist. Compared to other regions, the maternal mortality ratio is 30% higher in the Île-de-France region, and 3 times higher in the French overseas regions. The majority of maternal deaths were due to direct obstetrical causes (73%), the main causes being haemorrhage (25%), amniotic fluid embolism (12%), complications of hypertension (10%), and venous thromboembolism (10%). Half of maternal deaths were considered avoidable by the National Experts Committee. The causes of death that were most often considered avoidable were haemorrhage (86%) and sepsis (90%). Each group of causes of death (haemorrhage, amniotic fluid embolism, venous thromboembolism, complications of hypertension, complications of anaesthesia, indirect obstetrical causes) is discussed in a specific section including the main characteristics of women, a detailed description of several cases, and recommendations on how the quality of care may be improved.

 

 

Télécharger Acrobat Reader

Page précédente

 


Institut de veille sanitaire
Mise en ligne le 19 janvier 2010
Mise à jour le 3 mai 2011

CONTACTS Contactez l'InVS