Etude d'incidence des cancers à proximité des usines d’incinération d’ordures ménagères

Rapport d’étude et synthèse


Télécharger le rapport au format Acrobat (pdf - 4.2 Mo)

Télécharger la synthèse du rapport au format Acrobat (pdf - 640 Ko)

Download the summary in english (pdf - 674 Ko) NOUVEAU


Cette étude écologique de type géographique, réalisée dans le cadre du Plan cancer 2003-2007, a pour objectif d’analyser la relation entre l’incidence des cancers chez l’adulte et l’exposition aux émissions atmosphériques des usines d’incinération d’ordures ménagères. Elle porte sur les cancers diagnostiqués dans le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, l’Isère et le Tarn entre 1990 et 1999. Près de 135 000 cas de cancer ont été collectés sur environ 25 millions de personnes-années. L’exposition des unités statistiques (Iris) au cours des années 1970-80 a été quantifiée par une modélisation de la dispersion atmosphérique et du dépôt surfacique accumulé des dioxines émises par 16 incinérateurs. Les résultats sont exprimés sous forme de risques relatifs qui comparent les risques de survenue d’un cancer dans des zones fortement exposées aux risques observés dans des zones peu exposées.

Une relation statistique significative est mise en évidence entre l’exposition aux panaches d’incinérateurs et l’incidence, chez la femme, des cancers toutes localisations réunies, du cancer du sein et des lymphomes malins non hodgkiniens. Un lien significatif est également retrouvé pour les lymphomes malins non hodgkiniens chez les deux sexes confondus et pour les myélomes multiples chez l’homme uniquement.

Cette étude ne permet pas d’établir la causalité des relations observées, mais elle apporte des éléments convaincants au faisceau d’arguments épidémiologiques qui mettent en évidence un impact des émissions des incinérateurs sur la santé. Portant sur une situation passée, ses résultats ne peuvent pas être transposés à la période actuelle. Ils confirment le bien fondé des mesures réglementaires de réduction des émissions appliquées à ces installations industrielles depuis la fin des années 1990.


Incidence of cancers near municipal solid waste incinerators

This ecological spatial study was performed in the context of the Cancer Plan 2003-2007. It aimed at assessing the relationship between the incidence of cancers in adults and the exposure to emissions from municipal solid waste incinerators. It was based on cancers diagnosed in the Haut-Rhin, Bas-Rhin, Isère and Tarn districts between 1990 and 1999. Around 135,000 cancer cases were reported on nearly 25 million person-years. Exposure of each statistical unit to 16 incinerators during the 1970-80s was quantified by the modeling of atmospheric dispersion and accumulation of dioxins surface deposition. Results are expressed as relative risks, which compare the risks of cancer occurrence in areas highly exposed to the risks in areas slightly exposed.

A significant statistical relationship was evidenced between the exposure to incinerators and the incidence, in women only, of cancer all sites combined, of breast cancer, and of non-Hodgkin’s lymphoma. A significant relationship was also found for non-Hodgkin’s lymphoma in both males and females, and for multiple myeloma in males only.

Although this study does not establish the causality of the observed relationships, it provides further epidemiological arguments which support the health impact of incinerators emissions. These results cannot be applied to present circumstances, since they concern a past period. They do however justify the implementation of regulatory measures to reduce emissions of such industrial plants since the end of the 1990s.

 

 

Télécharger Acrobat Reader

Page précédente

 


Institut de veille sanitaire
Mise en ligne le 27 mars 2008
Mise à jour le 3 août 2009

CONTACTS Contactez l'InVS