Enquête de prévalence nationale 2001

Résultats

Réseau d’alerte, d’investigations et de surveillance des infections nosocomiales (RAISIN)


Télécharger le sommaire (pdf, 936 Ko)

Télécharger les pages 1 à 18 du rapport (pdf, 1984 Ko)

Télécharger les pages 19 à 50 du rapport (pdf, 1080 Ko)

Télécharger les pages 51 à 58 du rapport (pdf, 974 Ko)

Télécharger les pages 59 à 84 du rapport (annexes) (pdf, 1030 Ko)

Télécharger la couverture du rapport (pdf, 142 Ko)



Une première enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales (IN) a été réalisée dans 830 établissements en 1996; le taux de prévalence (TP) des IN était de 7,6 %. L’objectif de cette enquête était d’estimer la prévalence des IN 5 ans après cette première enquête.

Une enquête de prévalence “ un jour donné ” a été proposée en juin 2001 aux établissements hospitaliers publics et privés français par le Réseau d’alerte d’investigation et de surveillance des infections nosocomiales (RAISIN).1 533 établissements ont participé à l’enquête et 305 656 patients ont été inclus. Les établissements participants représentaient 77 % des lits hospitaliers français.

La prévalence des IN était de 23 024/ 305 656 (7,5 %). 25 % des établissements avaient un TP des IN = à 3,2 % et 5 % avaient un TP des IN = à 17 %. Quatre localisations représentaient 71 % des IN : urinaire (40 %), cutanéo-muqueuse (11 %), pneumopathies (10%) et site opératoire (10 %). La prévalence des IN était plus faible dans les établissements privés que dans les établissements publics (5,3 % vs 7,5 %, p < 10-6). 2 344/3 652 (64 %) souches de S. aureus étaient résistantes à la méticilline; 335/1 984 (17 %) souches de P. aeruginosa étaient résistantes à la ceftazidime. La prévalence des IN était inférieure de 13 % (p<10-6) dans les CHU et de 24 % (p < 10-6) dans les centres hospitaliers en 2001 qu’en 1996. Cette étude souligne le besoin de maîtrise des résistances bactériennes dans les établissements français.


A first national nosocomial infection (NI) prevalence survey was conducted in 1996 in 830 hospitals; the overall NI prevalence rate (PR) was 7.6%. This survey aimed to assess NI prevalence in French hospitals 5 years after the first survey.

In June 2001, a one-day prevalence survey was proposed to public and private hospitals, coordinated by the NI Alert, Investigation and Surveillance Network (RAISIN). 305 656 patients from 1 533 hospitals were included; participating hospitals accounted for 77 % of hospital beds in the country.

The overall NI prevalence rate (PR) was 23 024/305 656 (7.5 %); 25 % of hospitals had PR =3.2 % whereas 5% had PR =17 %. Four infections sites accounted for 71 % of NI: urinary tract (40 %), skin (11%), lower respiratory tract (10 %) and surgical site (10%). PR were lower in private hospitals than in public (5.3 % vs. 7.5 %, p <10-6). 2 344/3 652 (64 %) S. aureus isolates were resistant to methicillin; 335 /1984 (17%) P. aeruginosa isolates were resistant to ceftazidime. PR of teaching and general public hospitals were 13 % (p <10-6) and 24% (p <10-6) lower in 2001 than in 1996, respectively. This survey outlines the need for antimicrobial resistance prevention efforts in French hospitals.

 

 

TÚlÚcharger Acrobat Reader

Page précédente

 


Institut de veille sanitaire
Mise Ó jour le 28 octobre 2003

CONTACTS Contactez l'InVS