Fermer



Publications et outils

Publié le 31/01/2013

Maladies infectieuses

Epidémie communautaire d’hépatite A dans le département du Nord, en 2008 – 2009

Auteur(s) : Lecocq H, Haeghebaert S, Chaud P
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1956-6956
ISBN NET : 978-2-11-131092-6
Citation suggérée : Lecocq H, Haeghebaert S, Chaud P. Epidémie communautaire d’hépatite A dans le département du Nord, en 2008 – 2009. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2012. 28 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

En 2008 et 2009, une importante épidémie communautaire d’hépatite A, affectant initialement une commune de la métropole lilloise, a diffusé largement dans plusieurs arrondissements du département du Nord. Un suivi épidémiologique a été mis en oeuvre afin d’identifier les facteurs favorisant la transmission et d’adapter les mesures de contrôle, à partir des données de la déclaration obligatoire.
Un cas était défini comme une personne résidant dans le département du Nord, ayant présenté des signes cliniques d’hépatite aiguë associés à la positivité d’immunoglobulines sériques M anti-VHA, en 2008 et 2009.
Au total, 492 cas ont été notifiés à la Ddass du Nord, dont 157 cas survenus en 2008 et 335 en 2009. L’analyse géographique mettait en évidence 5 foyers épidémiques, les 3 principaux ayant touché le Denaisis, le Valenciennois et la métropole lilloise.
L’âge médian des cas était de 9,5 ans [min - max : 1,5 - 87]. Le taux d’hospitalisation était de 28 % et un cas sévère a été rapporté. L’origine de la contamination était liée à une transmission active de personne à personne dans la famille ou l’entourage proche (45 % des cas), dans des communautés vivant en situation d’hygiène précaire (26 % des cas ), au sein de collectivités d’enfants (17 % des cas). L’enquête virologique a mis en évidence la circulation intriquée de souches de génotype IA appartenant à 3 regroupements phylogénétiques.
Outre le renforcement des mesures d’hygiène habituellement préconisées, le contrôle de l’épidémie a nécessité la mise en oeuvre, à grande échelle, de stratégies individuelles et collectives de vaccination, conformément aux recommandations du Haut conseil de la santé publique du 13 février 2009. Cette vaccination a été intégralement financée par la Drass. Cet épisode illustre le risque épidémique élevé du VHA et l’intérêt de la vaccination autour des cas comme mesure de prévention complémentaire au renforcement des mesures d’hygiène.

Rapport  [pdf - 474,73 Ko]

Mots-clés :

hépatite A, épidémie communautaire, vaccination

SUMMARY

Community outbreak of hepatitis A in the North district of France, 2008-2009

In 2008-2009 an important hepatitis A community outbreak started at a municipality of the Lille urban area and widely diffused to several districts in the North of France. An epidemiological survey was carried out using disease notification data, to identify transmission factors and to adjust control measures.
A total of 492 cases were reported to the district health authorities (Ddass); 157 cases occurred in 2008 and 335 in 2009. Geographical analysis showed 5 epidemic focuses. Median age of patients was 9.5 years [min-max: 1.5-87] and hospitalisation rate was 28%.
Disease transmission was linked to an active person-to-person transmission among household contacts or close relatives (45% of cases), in Gypsy communities (26% of cases) and in schools and daycare centers (17% of cases). Virologic investigation showed circulation of IA genotypic strains belonging to 3 phylogenetic groups.
In addition to the usual recommended preventive measures, the control of outbreak required implementation of individual and collective vaccination strategies on a large scale, according to the February 13th 2009 High Council of public health (HCSP) recommendations.
Vaccination was fully founded by the regional health authorities (Drass). This outbreak highlights epidemic potential of HAV and the benefit of vaccination of contacts as a complementary preventive measure besides hygienic practices.

Haut de page