Fermer



Publications et outils

Publié le 04/03/2016

Environnement et santé

Evaluation et caractérisation du risque d'origine fécale véhiculé par l'eau de distribution en France

Etat des lieux et perspectives en matière de recherche et de surveillance

Auteur(s) : Beaudeau P
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1956-9719
ISBN : 979-10-289-0211-7
ISBN NET : 979-10-289-0212-4
Citation suggérée : Beaudeau P. Évaluation et caractérisation du risque d’origine fécale véhiculé par l’eau de distribution en France. État des lieux et perspectives en matière de recherche et de surveillance. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2016. 26 p.
Publication disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Les études épidémiologiques dédiées au risque d’origine fécale véhiculé par l’eau de distribution en France sont rares. Elles se focalisent sur le risque épidémique, plus rarement sur le risque endémique dans les grandes villes. Elles délaissent cependant le risque hyperendémique qui représente pourtant la majeure partie de l’impact sanitaire et se concentre en France sur les unités de distribution (UDI) desservant 100 à 10 000 habitants, soit 24 000 000 au total. Les précipitations conditionnent en grande partie ce risque. Les données du Système national d’information inter-régimes de l’Assurance maladie (Sniir-AM) offrent une opportunité unique pour la surveillance syndromique des gastro-entérites médicalisées (GEAm). Elles permettent de modéliser l’incidence des GEAm standardisées sur l’âge au jour et à la commune, en fonction de la qualité microbiologique de l’eau (base de données SISE-Eaux du contrôle sanitaire) et des précipitations, en contrôlant de nombreux facteurs de risque documentés par ailleurs. Ce modèle pourrait supporter une large gamme d’objectifs de santé publique : part des GEAm attribuables à l’eau distribuée, identification des UDI et des catégories d’UDI à risque, caractérisation des facteurs de risque associés, suivi temporel du risque et des facteurs de risque dans un contexte de changement climatique, et enfin évaluation de l’action publique, comme la mise en place des Water Safety Plans (WSP).

Rapport  [pdf - 652,94 Ko]

Mots-clés :

eau du robinet, épidémiologie, facteurs de risque, France, gastro-entérites aiguës, impact sanitaire,précipitations, surveillance syndromique

SUMMARY

Towards a generalized evaluation and characterization of the tap waterborne risk of fecal origin in France

Opportunities and challenges for research and surveillance

Most of the few epidemiological studies related to the risk of fecal origin borne by tap water in France focus on outbreaks, less often on the endemic risk in large cities. They neglect the hyper endemic risk, which accounts for the main part of infectious disease burden in France, and focus on the distribution zones (DZ) which service 100 to 10,000 people, totalizing 24 million people. Precipitation is the main driver of this risk. The health Insurance database (SNIIRAM) provides a unique opportunity for the syndromic surveillance of medicalized acute gastroenteritis (mAGE). Specifically, it enables the counting of the daily number mAGE by age class and sex in any municipality, and the modelling the age-standardized daily incidence rate as a function of microbial water quality (data from regulated monitoring of drinking water quality) and precipitation, with control for non-water-related factors of risk. This model could be used to support a large array of public health objectives: to assess the burden of disease due to the fecal contamination of tap water, to identify the DZ at risk, to characterize the water-related risk factors, to follow up the risk over time in the context of climate change, and finally to appraise public health interventions, such as the implementation of Water Safety Plans (WSP) by water operators.

Haut de page