Fermer



Publications et outils

Publié le 14/03/2011 - Dernière mise à jour le 29/04/2013

Environnement et santé

Exposition de la population française aux substances chimiques de l'environnement

Tome 1 - Présentation générale de l'étude - Métaux et métalloïdes

Auteur(s) : Fréry N, Saoudi A, Garnier R, Zeghnoun A, Falq G, Guldner L
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1958-9719
ISBN : 978-2-11-099219-2
ISBN NET : 978-2-11-098233-9
Citation suggérée : Fréry N, Saoudi A, Garnier R, Zeghnoun A, Falq G. Exposition de la population française aux substances chimiques de l'environnement. Saint-Maurice: Institut de veille sanitaire; 2011. 151 p.
Publication disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Pour la première fois en France, les concentrations biologiques de plusieurs substances chimiques de l’environnement ont été mesurées sur un échantillon représentatif de la population. L’Institut de veille sanitaire (InVS) étudie l’exposition de la population française à diverses substances chimiques présentes dans l’environnement en mesurant directement la concentration de ces substances ou de leur(s) métabolite(s) dans les tissus et liquides biologiques des individus (sang, urine, cheveux, etc.). Grâce à de tels dosages, le volet environnemental de l’étude nationale nutrition santé (ENNS) fournit une première estimation de l’exposition de la population française à une série de substances chimiques : métaux, pesticides, polychlorobiphényles (PCB). Le tome 1 du rapport comprend une présentation générale de l'étude (personnes de 3 à 74 ans incluses en 2006-2007) et des fiches détaillées pour chacun des onze métaux ou métalloïdes : antimoine, arsenic, cadmium, chrome, cobalt, étain, mercure, nickel, plomb, uranium, vanadium. Chaque fiche comporte une information générale (usage de l’élément chimique, exposition de la population, devenir dans l'organisme et effets sanitaires), les concentrations observées dans la population française, leur comparaison avec des études françaises ou étrangères, et les facteurs qui peuvent influencer les concentrations observées. Les données présentées dans cette étude mettent pour la première fois à la disposition des médecins et acteurs de santé publique des valeurs de référence leur permettant de déterminer si une personne ou un groupe de personnes ont été exposées à des niveaux de substances chimiques plus élevés que ceux observés dans la population générale française.

Télécharger le rapport  [pdf - 1,89 Mo]
Télécharger la synthèse  [pdf - 383,96 Ko]

Mots-clés :

exposition, métaux, pesticides, PCB, environnement, biomarqueurs, biosurveillance, polluants, population française, antimoine, arsenic, cadmium, chrome, cobalt, étain, mercure, nickel, plomb, uranium, vanadium

SUMMARY

Exposure of the French population to environmental chemicals
Volume 1 - General presentation of the study - Metals and metalloids

For the first time in France, biological concentrations of environmental chemicals have been measured among a representative sample of the population. The French Institute for Public Health Surveillance (InVS) assesses the exposure of French population to various chemicals existing in the environment by measuring directly the concentration of these substances or their metabolites in biological liquids and tissues of individuals (blood, urine, hair, etc). As a result of such measurements, the environmental section of the French National Nutrition and Health Survey (ENNS) provides a first estimate of the French population exposure to a series of chemicals: metals, pesticides, polychlorobiphenyls (PCB). Volume 1 of the report focuses on a general presentation of the study (people from 3 to 74 years included in 2006-2007) and of detailed files for each of the eleven metals or metalloids: antimony, arsenic, cadmium, chromium, cobalt, tin, mercury, nickel, lead, uranium, vanadium. Each file includes general information (use of the chemical, exposure of the population, metabolism and health effects), concentrations observed in French population, their comparison with French or foreign surveys, and the factors likely to influence the observed concentrations. For the first time, the data presented in this study provide physicians and public health actors the guideline values enabling them to determine if a person or a group of persons were exposed to chemical substance levels higher than those observed in French general population.

Download the summary  [pdf - 430,93 Ko]

Haut de page