Fermer



Publications et outils

Publié le 21/03/2013

Populations et santé

Étude ProSanté 2010-2011

Étude sur l’état de santé, l’accès aux soins et l’accès aux droits des personnes en situation de prostitution rencontrées dans des structures sociales et médicales

Auteur(s) : FNARS, InVS
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISBN NET : 978-2-11-131104-6
Citation suggérée : FNARS, InVS. Étude ProSanté 2010-2011. Étude sur l’état de santé, l’accès aux soins et l’accès aux droits des personnes en situation de prostitution rencontrées dans des structures sociales et médicales. Rapport. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2013. 146 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

La Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS) et l’Institut de veille sanitaire (InVS) ont conduit une étude sur la santé des personnes en situation de prostitution, dans une démarche de recherche-action, dans le but de contribuer à l’amélioration de la prise en charge médico-sociale de cette population. Au total, 251 personnes ont participé au volet Santé-social de l’étude, réalisé au sein de structures associatives et 78 personnes ont participé au volet médical, réalisé dans des Centres d'information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles (Ciddist) ou des Centres de planification ou d'éducation familiale (CPEF).
Plus des trois-quarts (78 %) des personnes enquêtées étaient de nationalité étrangère et les deux tiers étaient des femmes. Les personnes enquêtées cumulaient de nombreux facteurs de précarité sociale (isolement relationnel, conditions de logement, titre de séjour, couverture maladie).
Plus de la moitié des personnes ont déclaré être dans un état de santé moyen, mauvais ou très mauvais, proportion bien supérieure à la population générale. Les femmes présentaient une vulnérabilité particulière sur le plan gynéco-obstétrical (faible prévention vis-à-vis du cancer du col de l’utérus, faible utilisation d’une contraception orale et fort recours aux IVG). Les personnes transgenres étaient largement touchées par le VIH, avec une prévalence déclarée de 44 %.
La population de l’étude, fragile sur le plan de la santé psychique, était particulièrement exposée aux violences physiques et psychologiques.
Compte tenu des structures sollicitées, cette étude n’est pas représentative de l’ensemble de la population des personnes en situation de prostitution en France. Elle permet néanmoins de formuler des recommandations en termes de prévention et d’accès aux droits et aux soins.

Rapport   [pdf - 1,60 Mo]
Synthèse  [pdf - 558,49 Ko]

Mots-clés :

prostitution, précarité, état santé, accès soins, enquête santé, France

SUMMARY

ProSanté Study 2010-2011

Study on health status, access to healthcare and to rights of prostitutes met in social and medical facilities

A survey about the health of prostitutes was conducted jointly by the National Federation of Social Reintegration Associations (FNARS) and the French Institute for Public Health Surveillance (InVS). The finality of this research-action was to contribute to improve health and medico-social care of this population. A total of 251 people participated in the social part of the study, conducted in associations, and 78 people participated in the medical part, which took place in Information Centres for the screening and diagnosis of Sexually Transmitted Infections (Ciddist) or Family Planning or Education Centres (CPEF).
More than three quarters of people (78%) were foreigners and two thirds were women. Respondents presented numerous social precariousness factors (social isolation, housing conditions, residence permit, and social insurance).
More than half of people reported to be in a fair, poor or very poor health condition, this proportion was much higher than the one observed in the general population. Women were particularly vulnerable on a gyneco-obstetrical level (poor cervical cancer screening, low use of oral contraception, and high levels of abortion). Transgender persons were particularly affected by HIV, with a self-reported prevalence of 44%.
The study population was vulnerable in terms of mental health, and particularly exposed to physical or psychological violence.
This survey is not representative of the all prostitute population in France considering the structures involved in the study.
It contributes however to issue recommendations to better adapt prevention efforts and facilitate access to rights and healthcare.

Summary report  [pdf - 566,14 Ko]

Keywords :

prostitution, precariouness, health status, access to care, health survey, France

Haut de page