Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 08/03/2016

Surveillance sanitaire en Bretagne. Point épidémiologique au 3 mars 2016.

08/03/2016

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point épidémiologique au 3 mars 2016. (pdf- 709,39 Ko)

Synthèse

Grippe et syndrome grippal
Pic de l’épidémie franchi : diminution du nombre de passages aux urgences (chez les moins de 5 ans) et stabilisation du recours à SOS Médecins.
Circulation majoritaire de virus de type B, en baisse au CHRU de Brest (taux de positivité 23%, sur 131 prélèvements). Faible circulation virale de type A au CHRU de Brest (taux de positivité 4%, sur 131 prélèvements).
Depuis la semaine 02/2016, 14 cas sévères de grippe ont été signalés en Bretagne. La majorité des patients (9 patients) étaient infectés par un virus de type B. Parmi les 10 patients pour lesquels le statut vaccinal était connu, 5 étaient vaccinés. L'âge moyen des patients était de 64 ans. Treize patients présentaient au moins un facteur de risque.

Gastro-entérites
Poursuite de l’épidémie, activité forte en médecine générale : taux d’incidence des diarrhées aiguës en médecine générale estimé à 276 cas pour 100 000 habitants (IC à 95% [178 ; 385], données Sentinelles non consolidées).
Nombre d’interventions SOS à un niveau proche des valeurs maximales de 2014 et 2015. Recours aux urgences hospitalières, en-dessous des moyennes saisonnières. Les gastro-entérites représentent environ 2% des diagnostics dans les services d’urgences hospitalières et 9% des diagnostics posés par SOS Médecins.
Circulation virale de Norovirus et de Rotavirus.

Consulter tous les numéros Haut de page