Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 26/02/2016

Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 25 février 2016.

26/02/2016

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 25 février 2016. (pdf- 551,54 Ko)

Faits marquants

  • En semaine 07, l’épidémie grippale continue en France métropolitaine. L’activité liée à la grippe et aux syndromes grippaux continue d’augmenter dans les services d’urgence des départements lorrains où elle représente 0,7 % du total des diagnostics posés. Cependant, une légère baisse est observée pour l’association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle, avec 4 % de l’activité liée à la grippe cette semaine contre 5 % la semaine précédente. Au laboratoire de virologie du CHU de Nancy, 9 prélèvements ont été positifs aux virus grippaux en semaine 07 : 5 pour des virus de type A et 4 pour des virus de type B.
  • En métropole, toutes les régions sont en phase d’épidémie grippale. Le pic d’activité est attendu dans deux semaines. D’après les données du CNR des virus influenzae, les virus circulant sont majoritairement de type B.
  • L’activité liée à la bronchiolite poursuit sa diminution dans les services d’urgence du réseau OSCOUR®. Cette pathologie représente 7,6 % de l’activité chez les enfants de moins de 2 ans. Concernant l’association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle, un léger rebond est observé. Cette pathologie représente ainsi 6,6 % de l’activité totale dans la tranche d’âge des moins de 2 ans.
  • Selon le laboratoire de virologie du CHU de Nancy, les virus grippaux sont les virus respiratoires les plus fréquemment détectés depuis deux semaines.
  • L’activité liée à la gastro-entérite reste dans les fluctuations habituellement observées à cette période de l’année dans les services d’urgence du réseau OSCOUR® et l’association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle. Avec respectivement 167 et 93 diagnostics posés, cette pathologie représente 1,6 % et 8,7 % de leur activité.
  • D’après les données du laboratoire de virologie du CHU de Nancy, depuis plusieurs semaines le virus entérique circulant le plus fréquemment identifié est le rotavirus.
  • Au cours de la semaine 07, quatre épisodes d’intoxication par le CO ont été signalés en Lorraine.
Consulter tous les numéros Haut de page