Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 12/02/2016

Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 11 février 2016.

12/02/2016

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 11 février 2016. (pdf- 605,89 Ko)

Faits marquants

  • En semaine 05 (1-7 février), l’épidémie grippale est déclarée, avec une activité liée à la grippe et aux syndromes grippaux dans les services d’urgence du réseau OSCOUR® et l’association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle qui continue d’augmenter. Cette activité reste cependant inférieure à celle de la saison 2014-2015. La situation épidémique concerne l’ensemble de la métropole.
  • Le nombre de diagnostics de bronchiolite dans les services d’urgence du réseau OSCOUR® est en diminution depuis la semaine 52, malgré une augmentation ponctuelle en semaine 04. Cette pathologie représente 10,9 % de l’activité hebdomadaire totale chez les enfants de moins de 2 ans. L’activité continue de décroître pour l’association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle pour atteindre 4,8 % de l’activité totale dans la tranche d’âge des moins de 2 ans.
  • Selon le laboratoire de virologie du CHU de Nancy, le virus respiratoire syncytial (VRS) reste le virus respiratoire majoritaire en semaine 05.
  • En Lorraine, l’activité liée à la gastro-entérite dans les services d’urgence du réseau OSCOUR ® et l’association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle progresse tout en restant proche des valeurs observées les années précédentes à la même période. Avec respectivement 187 et 101 diagnostics posés, cette pathologie représente 1,6 % et 9,0 % de leur activité.
  • D’après les données du laboratoire de virologie du CHU de Nancy, depuis plusieurs semaines le virus entérique circulant le plus fréquemment identifié est le rotavirus.
  • Au cours de la semaine 05, deux épisodes d’intoxication par le CO ont été signalés en Lorraine.
Consulter tous les numéros Haut de page