Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 18/01/2016

Surveillance épidémiologique en région Alsace. Point au 14 janvier 2016.

18/01/2016

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 14 janvier 2016. (pdf- 546,07 Ko)

Faits marquants

  • Depuis le début de la surveillance en octobre 2015, l’activité liée à la grippe et aux syndromes grippaux reste faible. En semaine 01-2016, les médecins des services d’urgence du réseau OSCOUR® et des associations SOS Médecins ont posé respectivement 11 et 49 diagnostics, ce qui est stable par rapport à la semaine 53. L’activité grippale est également faible dans les autres régions de la métropole.
  • Suite au pic observé en semaine 52, l’activité liée à la bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans avait diminué en semaine 53 dans les services d’urgence du réseau OSCOUR® et pour les associations SOS Médecins alsaciennes. En semaine 01, cette activité se stabilise en milieu hospitalier et représente encore 15,6 % de l’activité chez les enfants de moins de 2 ans. Elle correspond à la deuxième pathologie la plus fréquemment diagnostiquée dans cette classe d’âge. En ambulatoire, une légère hausse de l’activité liée à la bronchiolite est observée en semaine 01. L’épidémie est donc toujours en cours en Alsace.
  • D’après le laboratoire de virologie des HUS, le nombre de virus respiratoires détectés était en augmentation en semaine 53 avec une part important de virus respiratoire syncytial (VRS) isolés dans les prélèvements. Comme la semaine précédente, des virus grippaux ont été retrouvés dans 2 prélèvements respiratoires.
  • En semaine 01, l’activité liée à la gastro-entérite et aux diarrhées est en légère diminution dans les services d’urgence du réseau OSCOUR® tandis qu’elle est en augmentation pour les associations SOS Médecins. Ces pathologies représentent respectivement 2,5 % et 11,7 % de l’activité globale en médecine hospitalière et en ambulatoire. La gastro-entérite correspond ainsi à la pathologie la plus fréquemment diagnostiquée par les associations SOS Médecins de la région.
  • D’après le laboratoire de virologie des HUS, le nombre de virus entériques détectés en semaine 53 était stable par rapport aux semaines précédentes (entre 4 et 5). Du norovirus, de l’adénovirus et du rotavirus ont été isolés dans les prélèvements de selle.
  • Au cours de la semaine 01, un épisode d’intoxication par le monoxyde carbone (suspectée ou avérée) a été signalé.
Consulter tous les numéros Haut de page