Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 18/01/2016

Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 14 janvier 2016.

18/01/2016

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 14 janvier 2016. (pdf- 1,17 Mo)

Points clés

Gastro-entérite : l’activité des associations SOS Médecins de Nîmes et Perpignan est élevée depuis 3 semaines. Le recours aux urgences est peu important et plus faible que l’année dernière à la même période.

Bronchiolite : épidémie encore active en région Languedoc-Roussillon, mais le nombre de cas diagnostiqués est en nette diminution à l’hôpital comme en ville. Au niveau national, on observe aussi une nette diminution du recours aux urgences pour ce motif.

Bronchite : nette diminution du recours aux associations SOS Médecins Nîmes et Perpignan et aux urgences de la région LR pour ce motif en semaine 2016-01.

Asthme : le recours aux urgences continue de diminuer et le recours à SOS Médecins reste fréquent sans que les effectifs soient très importants.

Pneumopathie : le recours aux urgences diminue, après un pic d’activité en semaine 2015-53. Un peu moins de 60% des personnes ayant eu recours aux urgences pour ce motif ont été hospitalisées après leur passage aux urgences (soit plus de 130 hospitalisations pour pneumopathie).

Grippe : activité grippale toujours faible dans toutes les régions françaises et en Europe.

Consulter tous les numéros Haut de page