Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 12/02/2016

Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 10 février 2016.

12/02/2016

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 10 février 2016. (pdf- 1,54 Mo)

Fait marquant

Epidémie de grippe : démarrage de l’épidémie en Midi-Pyrénées

Point sur l’épidémie de Zika dans les Amériques
Une épidémie d’infection à virus Zika sévit dans les Amériques depuis 2015. La Martinique et la Guyane sont en phase épidémique, la Guadeloupe en phase de circulation virale autochtone. Ce virus est trans-mis par les moustiques Aedes aegypti aux Antilles, mais peut aussi être transmis par Aedes albopictus.

Les symptômes se caractérisent par une éruption cutanée (exanthème maculo-papuleux, voire prurit) avec ou sans fièvre même modérée. Les autres signes décrits au cours de cette infection sont : fatigue, douleurs musculaires et articulaires, conjonctivite, maux de tête et douleurs rétro-orbitaires.

Alors que ce virus paraissait relativement anodin, des complications neurologiques en lien avec l'infection par le virus Zika, de type syndrome de Guillain-Barré, ont été décrites au Brésil et en Polynésie française. Des microcéphalies et des anomalies du développement cérébral intra-utérin ont également été observées chez des foetus et des nouveaux nés de mères enceintes. L’hypothèse d’une relation de cause à effet entre la recrudescence de cas de microcéphalies foetales ou néonatales et une infection par le virus Zika chez la mère est probable. Il est désormais recommandé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse et projetant de se rendre dans des zones où sévit le Zika, d’envisager le report de leur voyage. En cas de déplacement impératif, des mesures de protection renforcées anti-vectorielles seront prises. Ces femmes enceintes doivent bénéficier d’un suivi médical et d’une prise en charge renforcée selon les recommandations du HCSP

Consulter tous les numéros Haut de page