Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 05/02/2016

Situation épidémiologique du virus Zika aux Antilles Guyane. Point au 4 février 2016.

05/02/2016

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 4 février 2016. (pdf- 1,22 Mo)

Analyse de la situation épidémiologique

La circulation virale est en nette augmentation sur le territoire de la Martinique où la situation épidémiologique du Zika correspond désormais au niveau 3a du Psage* arbovirose émergente : « phase épidémique appelant des mesures de gestion habituelles ».

En Guyane, l’épidémie progresse sur les secteurs du littoral guyanais (de St Laurent du Maroni à l’Ile de Cayenne). Deux cas cliniquement évocateurs ont été recensés sur le Maroni, secteur actuellement en zone non épidémique.
L’impact sur l’activité hospitalière reste faible pour les centres hospitaliers de Cayenne et de Kourou, à noter cependant une progression du nombre de consultations pour Zika à la Garde médicale de Cayenne et de Kourou, à noter une progression du nombre de consultations pour Zika à la Garde médicale de Cayenne.
Le Comité de gestion a acté le 22 janvier le passage au niveau 3 du Psage* arbovirose émergente pour les communes du littoral : « phase épidémique appelant des mesures de gestion habituelles ».

La situation épidémiologique du Zika dans la collectivité de Saint-Barthélemy correspond au niveau 1c du Psage* arbovirose émergente : « pas de circulation virale autochtoneavérée avec circulation virale dans les autres DFA ».

A Saint-Martin et en Guadeloupe, la situation épidémiologique du Zika correspond au niveau 2 du Psage* « circulation virale autochtone ».

*Programme de surveillance, d’alerte et de gestion des émergences
Consulter tous les numéros Haut de page