Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 26/02/2016

Surveillance épidémiologique en région Alsace. Point au 25 février 2016.

26/02/2016

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 25 février 2016. (pdf- 589,91 Ko)

Faits marquants

  • L’activité liée à la grippe et aux syndromes grippaux est stable par rapport à la semaine précédente pour les services d’urgences du réseau OSCOUR ® et pour les associations SOS Médecins de la région. En semaine 7, les données du réseau Sentinelles indiquent que le taux d’incidence hebdomadaire estimé des consultations pour syndrome grippal en Alsace est en augmentation, atteignant la valeur de 152 consultations/100 000 habitants. Avec 178 diagnostics posés pour SOS Médecins, cette pathologie représente 6,5% de leur activité.
    En revanche, l’activité de la grippe reste faible pour les services d’urgence du réseau OSCOUR ® de la région; le nombre diagnostics posés étant de 21.
  • En métropole, toutes les régions sont en phase d’épidémie grippale. Le pic d’activité est attendu dans deux semaines. D’après les données du CNR des virus influenzae, les virus circulant sont majoritairement de type B.
  • En semaine 7, l’activité liée à la bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans est stable par rapport à la semaine 6. Les services d’urgence et les médecins des associations SOS Médecins ont posé respectivement 33 et 15 diagnostics de bronchiolite, ce qui représente 7% et 5% de leur activité chez les moins de 2 ans.
  • D’après le laboratoire de virologie des HUS, les deux principaux virus respiratoires retrouvés en semaine 6 sont le virus respiratoire syncytial (VRS) et le virus de la grippe (A et B confondus).
  • En semaine 7, l’activité liée aux gastro-entérites est en augmentation pour les services d’urgence du réseau OSCOUR® et les associations SOS Médecins, avec respectivement 142 et 253 diagnostics posés. La gastro-entérite représente 3,2% de l’activité pour les services d’urgence. Pour les associations SOS Médecins, elle représente 9,9% de leur activité, ce qui suit les tendances observées l’an dernier à la même période.
  • Le rotavirus est le virus entérique le plus fréquemment identifié par le laboratoire de virologie des HUS pendant les semaines 4 à 6.
  • Au cours de la semaine 07, deux épisodes d'intoxication par le monoxyde de carbone (suspectée ou avérée) ont été déclarés en Alsace.
Consulter tous les numéros Haut de page