Fermer



Communiqués de presse

Publié le 24/02/2016

Communiqué de presse

Pour mieux informer sur le ZIKA : des documents à destination des professionnels de santé

Face à l’épidémie d’infections à virus Zika, les professionnels de santé sont en première ligne pour répondre aux interrogations des patients et les orienter au mieux si nécessaire. Afin de renforcer les pratiques de prévention des professionnels face à l’épidémie de virus Zika, l’Inpes a publié en décembre dernier un premier « Repère pour votre pratique » synthétisant les informations essentielles connues à cette date sur cette infection. L’Inpes a produit également un Repères pour votre pratique « L’infection à virus Zika chez la femme enceinte » le 8 février 2016.

Le 19 février 2016, de nouvelles recommandations face à une possible transmission sexuelle du virus Zika ont été rendues publiques par le Haut conseil de santé publique (HCSP). L’Inpes met à disposition un document sous la forme d’un« questions-réponses ».

Le Zika, une inquiétude forte pour les femmes enceintes exposées au virus Zika
L’infection à virus Zika est bénigne dans la grande majorité des cas mais présente des risques particuliers chez les femmes enceintes. Si le lien n’est pour l’instant pas scientifiquement démontré, a été observé, notamment au Brésil, une augmentation d’anomalies du développement cérébral intra-utérin et de microcéphalies chez des fœtus et les nouveau-nés, de femmes enceintes au moment de l’épidémie. Cela implique une vigilance particulière pour toutes les femmes enceintes ou susceptibles de l’être qui résident ou désirent se rendre dans une zone de transmission du virus Zika. L'Inpes met à disposition des professionnels un nouveau Repères pour sa pratique présentant explicitement l'avis du HCSP relatif à la transmission du virus Zika par voie sexuelle.

Voyage en zone épidémique : une vigilance particulière des femmes enceintes pour adopter des gestes de prévention
Par précaution, il est recommandé aux femmes enceintes de différer leur voyage dans les zones épidémiques et d’éviter tout rapport sexuel non protégé avec un homme ayant pu être infecté par le virus Zika pendant le voyage et au retour pendant toute la durée de la grossesse.

Renforcer le suivi et la prise en charge des femmes enceintes
Pour détecter tout risque (potentiel) pour le fœtus, il est recommandé de renforcer le suivi et la prise en charge des femmes enceintes exposées au virus. En cas de suspicion d’infection au virus Zika, la patiente doit être adressée rapidement en consultation obstétricale ou consulter rapidement un gynécologue de ville pour un bilan étiologique complet. En fonction des résultats, la surveillance échographique sera adaptée.

Transmission sexuelle du virus Zika : devant l’incertitude, les mesures de prévention sont essentielles
Pour prévenir le risque de transmission sexuelle du virus Zika au cours de la grossesse, les recommandations diffusées par le HCSP concernent les personnes exposées au virus Zika qu’elles résident ou qu’elles aient séjournée en zone épidémique : femmes enceintes, en âge de procréer ou ayant un projet de grossesse, ainsi que les hommes exposés au virus Zika.

L’ensemble des mesures de protection individuelles et collectives doivent également être soigneusement appliquées dans le cadre de la lutte anti vectorielle.

Il est important de consulter régulièrement le site du ministère de la Santé, du Haut Conseil de la santé publique, de l’InVS et de l’Inpes pour prendre connaissances des actualités relatives à l’infection à virus Zika compte tenu de l’évolution permanentes des données.

Contact(s) presse :

Inpes : Vanessa Lemoine / Cynthia Bessarion – Tél : 01 49 33 22 42 / 22 17 – E-mail : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr / cynthia.bessarion@inpes.sante.fr

InVS : Katel Le Floc’h / Hélène Nourdin – Tél : 01 41 79 57 54 / 69 67 – E-mail : presse@invs.sante.fr

Haut de page