Fermer



Epinano - Dispositif de surveillance épidémiologique des travailleurs potentiellement exposés aux nanomatériaux

Published on 08/04/2014 - Latest update on 22/10/2015

  • Logo Epinano

Les nanomatériaux désignent des matériaux composés pour tout ou partie de nano-objets (objets présentant au moins une dimension entre 1 et 100 nm) leur conférant des propriétés améliorées ou spécifiques de l’échelle nanométrique. Les nanotechnologies et les nanomatériaux connaissent un essor industriel rapide et important. Ce développement industriel s’accompagne d’interrogations sur les risques potentiels  pour la santé humaine d’une exposition aux nanomatériaux, qu’elle soit professionnelle ou environnementale.

La Direction générale de la santé et de la Direction générale du travail ont jugé important  de se mettre en état de veille sur la thématique des nanomatériaux, et ont mandaté l’Institut de veille sanitaire (InVS) pour mettre en place un dispositif de surveillance des travailleurs potentiellement exposés aux nanomatériaux manufacturés.

Objectifs du projet

  • Exercer un suivi généraliste des éventuels effets sur la santé à moyen et long terme d’une exposition professionnelle aux nanomatériaux
  • Permettre la mise en place d’études ad hoc explorant des hypothèses de recherche spécifiques

Protocole

Le démarrage du dispositif EpiNano prévoit trois étapes dont les deux premières impliquent une coopération active avec des entreprises :

  1. Inclusion des entreprises (par questionnaire adressé aux entreprises)
  2. Repérage des postes potentiellement exposant aux nanomatériaux et caractérisation semi-quantitative de l’exposition (par visite d’observation en entreprise)
  3. Inclusion des salariés affectés ou intervenants à ces postes (par auto-questionnaire adressé aux salariés) et leur suivi généraliste dans une cohorte prospective.

L’absence d’hypothèse forte sur les risques potentiels pour la santé humaine d’une exposition aux nanomatériaux et les nombreuses incertitudes inhérentes au projet conduisent à adopter une démarche pragmatique et à proposer  un dispositif initial de surveillance simple mais à caractère évolutif. Le suivi sanitaire sera orienté sur la surveillance des effets respiratoires et cardiovasculaires, mais conservera un caractère généraliste, correspondant à une vision de surveillance épidémiologique. La cohorte servira, en outre, d‘infrastructure facilitant la mise en place d’études ad hoc explorant des hypothèses de recherche spécifiques, tels que la recherche et validation des indicateurs biologiques d’exposition et/ou d’effets précoces ou encore des études transversales ou cas-témoins sur une pathologie ou un évènement de santé particulier.

Critères d’inclusion

Toute entreprise œuvrant dans le domaine de la production, de la transformation ou de l’utilisation des  nanotubes de carbone et/ou du dioxyde de titane nanométrique en France.

Documents et outils

Publications et communications issues du projet

Top of page