Fermer



Zika

Publié le 16/02/2016

Vecteurs

Les vecteurs du Zika sont des moustiques du genre Aedes, essentiellement Aedes albopictus et Aedes aegypti.

Dans les départements français d’Amériques (DFA), le moustique vecteur principal du Zika est Aedes aegypti.

Dans les départements français de l’Océan Indien et en France métropolitaine le moustique vecteur potentiel principal du virus Zika est Aedes albopictus.

Les piqûres d’Aedes interviennent pendant la journée, avec un pic d’agressivité au lever du jour et au crépuscule. Ces moustiques se développent majoritairement en zone urbaine et se déplacent peu au cours de leur vie. Les femelles pondent leurs œufs dans des gîtes où la présence d’eau stagnante est nécessaire au développement larvaire : vases, soucoupes, pneus usagés, gouttières mal vidées, déchets divers contenant de l’eau stagnante, mais aussi creux d’arbres, certaines plantes susceptibles de former une rétention d’eau (bambous, etc.). Les gîtes de nature anthropique, c'est-à-dire créés par l’homme, sont les principaux lieux de ponte de ces moustiques.

Seules les femelles sont hématophages (consomment du sang), afin d'obtenir la source de protéines nécessaire à l’ovogénèse (cycle de ponte).

Aedes albopictus présente une grande capacité d’adaptation (on parle de plasticité écologique). Cette facilité à s’adapter à des conditions diverses de milieu lui permet de coloniser de nouveaux territoires. Il est notamment capable de stopper temporairement son développement (diapause), durant les périodes hivernales des zones de climats plus ou moins tempérés. L‘acclimatation durable de l’espèce à ces milieux nouveaux est possible grâce à une  phase de diapause, qui permet à ses œufs de survivre en conditions défavorables, en attendant le retour des « beaux jours ». La lumière solaire (photopériode) et la température ambiante sont les paramètres déterminants de l’entrée et de la sortie de diapause (définit comme un état proche de l’hibernation, en fin de saison vers le mois de septembre) et, par conséquent, de la présence effective de populations adultes compatibles avec un risque vectoriel.

En France métropolitaine cette période "active" s’étend du 1er mai au 30 novembre de chaque année dans les zones où le moustique s’est implanté (carte).

En savoir plus :

- Centre national d’expertise des vecteurs (Cnev) : http://www.cnev.fr
- Site dédié à Aedes albopictus, Entente interdépartementale de démoustication : http://www.albopictus.eid-med.org/
- Le dépliant "Ce qu’il faut savoir sur le moustique". Ministère chargé de la Santé, mai 2011. Disponible sur : http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Depliant_Aedes_Francais.pdf

Haut de page