Fermer



Zika

Publié le 16/02/2016

Acteurs

Les acteurs de la surveillance sont au niveau national, le Centre National de Référence des arbovirus, les médecins cliniciens et les laboratoires hospitaliers et libéraux, notamment. La surveillance est conduite sur le terrain par les ARS et les Cires.

Au plan international, de nombreuses institutions collaborent à la surveillance et procurent des données épidémiologiques. Ce sont notamment l’OMS, la PAHO (Pan American Health Organisation, structure de l’OMS pour la région Amérique) et pour l’Europe l’ECDC (European Center for Disease Prevention and Control).

Rôle de l'Organisation mondiale de la santé

Le 1er février 2016, l’OMS qualifiait l'épidémie du virus Zika d'urgence de santé publique de portée mondiale. Quel est le rôle de l’OMS ? 

L’OMS collabore avec les pays :

  • pour définir les recherches nécessaires sur la maladie à virus Zika et établir un ordre de priorité les concernant en réunissant les experts et les partenaires ;
  • pour renforcer la surveillance du virus Zika et des complications potentielles ;
  • pour renforcer les capacités de communication concernant les risques afin d’aider les pays à tenir leurs engagements en vertu du Règlement sanitaire international ;
  • pour assurer une formation sur la prise en charge clinique, le diagnostic et la lutte anti-vectorielle, notamment par l’intermédiaire d’un certain nombre de centres collaborateurs de l’OMS ;
  • pour renforcer la capacité des laboratoires à détecter le virus ;
  • pour aider les autorités sanitaires à élaborer des stratégies de lutte anti-vectorielle visant à réduire les populations d’Aedes, par exemple en fournissant des larvicides pour traiter les eaux stagnantes qu’il n’est pas possible de vider, de nettoyer ou de couvrir ;
  • pour formuler des recommandations concernant les soins cliniques et le suivi des porteurs du virus Zika, en collaboration avec les experts et les autres organisations dans le domaine de la santé.

En savoir plus : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/zika/fr/

Rôle du Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC)

1- Afin de renforcer la capacité de la Communauté et de ses États membres à protéger la santé humaine en prenant des mesures de prévention et de contrôle des maladies humaines, le Centre a pour mission de déceler, d'évaluer et de communiquer les menaces actuelles et émergentes que des maladies transmissibles représentent pour la santé [extrait de l'article 3 du règlement n°851/2004].  

2- Dans le cadre de sa mission, le Centre :

  • recherche, recueille, rassemble, évalue et diffuse les données scientifiques et techniques pertinentes ;
  • donne des avis scientifiques et fournit une aide scientifique et technique, y compris en matière de formation ;
  • fournit en temps utile des informations à la Commission, aux États membres, aux agences communautaires et aux organisations internationales ayant des activités dans le domaine de la santé publique ;
  • procède à la coordination des réseaux européens opérant dans les domaines qui relèvent de la mission du Centre, y compris les réseaux établis dans le prolongement d'activités exercées dans le domaine de la santé publique et soutenues par la Commission, et gère les réseaux de surveillance spécialisés ;
  • assure l'échange d'informations, de compétences et de meilleures pratiques et facilite la définition et l'exécution d'actions communes.

3- Le Centre, la Commission et les États membres coopèrent afin de favoriser la cohérence effective entre leurs activités respectives.

Haut de page