Fermer



Rubéole

Publié le 23/03/2007 - Dernière mise à jour le 18/02/2016

  • dossier thematique rubeole

La rubéole est une maladie très généralement bénigne mais l’infection par le virus pendant les premiers mois de grossesse peut être responsable de morts fœtales ou de rubéoles congénitales malformatives (l’œil, l’appareil auditif, l’appareil circulatoire, le système nerveux central sont les organes électivement atteints).

Dans la perspective d’une élimination de la rubéole congénitale en France, le vaccin anti-rubéoleux a été introduit auprès des jeunes filles dès 1970, puis dans le calendrier vaccinal du nourrisson en 1983 en association avec la rougeole puis avec les oreillons trois ans plus tard (vaccin triple). En 2005, dans le cadre du plan d’élimination de la rougeole et de la rubéole congénitale en France 2005-2010, de nouvelles mesures vaccinales ont été préconisées avec notamment un rattrapage de la vaccination triple de toutes les personnes nées après 1980. Ces mesures devraient permettre d’augmenter la couverture vaccinale anti-rubéoleuse des femmes en âge de procréer.

Une surveillance recensant les cas d’infections rubéoleuses survenues chez les femmes enceintes et les cas de rubéole congénitale chez les nouveaux-nés a été mise en place en 1976 en France à travers le réseau Renarub. L’objectif de ce réseau est d’évaluer l'impact de la politique vaccinale et les progrès vers l’élimination de la rubéole congénitale.

Sommaire du dossier

Haut de page