Fermer



Signalement et alertes

Publié le 05/10/2011 - Dernière mise à jour le 13/01/2015

Signalement externe des infections nosocomiales

description_esin

Le Raisin apporte un soutien et une expertise en continu au dispositif réglementaire de signalement des infections nosocomiales (articles L1413-14 et R 6111-12 à 17 du Code de la Santé Publique).

Après un signalement interne, les fiches de signalement relevant d’un ou plusieurs critères de signalement sont adressées par l’établissement de santé simultanément au Centre de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales (CClin) et à l'Agence régionale de santé (ARS), cette dernière les transmettant dans un délai compatible avec l’alerte à l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Les CClin et leurs antennes régionales (Arlin) procèdent à l’analyse réactive des signalements et apportent une expertise à l’établissement et à l’ARS pour la mise en œuvre des mesures de gestion. L’ensemble de ces actions donne lieu à un dialogue avec l’établissement et si besoin à des investigations complémentaires.

Les données du signalement sont analysées au niveau national par l’InVS, qui assure un soutien de seconde ligne aux CClin et Arlin, et peut être amené à déclencher des alertes nationales, en lien avec le ministère en charge de la Santé (Direction générale de la santé et Direction générale de l’offre de soins) et/ou d’autres agences sanitaires telles que l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), par exemple si un dispositif médical peut être impliqué.

Depuis octobre 2011, un nouvel outil de télésignalement des infections nosocomiales a été déployé par l’InVS à tous les établissements de santé français. Dénommé e-SIN, ce nouvel outil vise à faciliter l’émission et la gestion des signalements d’infection nosocomiale par l’ensemble des acteurs concernés (établissements de santé, CClin, Arlin, ARS, InVS).

L’instruction N°DGOS/PF2/DGS/RI3/2012/75 du 13 février 2012 (relative au signalement externe des infections nosocomiales par les établissements de santé et les structures mentionnées à l’article R.6111-12 du Code de la santé publique ainsi qu’aux modalités de gestion des situations signalées) a rendu obligatoire l'utilisation d'e-SIN à partir du 1er mars 2012.

Si un établissement de santé ne peut pas se connecter à e-SIN et doit émettre un signalement, la fiche jointe à la précédente instruction est téléchargeable ci-après de manière séparée pour un signalement en procédure dégradée. Cette fiche doit alors être faxée simultanément à l’ARS et au CClin dont dépend l’établissement.

Cette procédure dégradée doit seulement être utilisée de manière exceptionnelle, l’usage de l’application e-SIN étant obligatoire. L’utilisateur ayant des difficultés à se connecter doit donc en parallèle se rapprocher de son service informatique et/ou du support e-SIN (esin-support@invs.sante.fr) pour résoudre ces difficultés. La fiche de signalement transmise en procédure dégradée devra ensuite être saisie par l’établissement de santé dans e-SIN.

Les onglets ci-dessous fournissent à l’utilisateur plusieurs documents pouvant l’aider dans sa pratique du signalement : lettre du signalement, documents de support technique, foire aux questions, bilans des signalements reçus. 

La lettre du signalement : pour qui, pourquoi et comment ?

Lettre e-Sin n°11

La lettre du signalement est une publication de l’Institut de veille sanitaire (InVS) créée à l’occasion du déploiement de l’outil de télé-signalement des infections nosocomiales, e-SIN.

Diffusée par voie électronique, cette publication est transmise par courriel à tous les utilisateurs de ce nouvel outil.

La lettre comporte différentes rubriques : Editorial / 3 questions à / Outils / Résultats / Retour d’expérience / Perspectives.

Elle est téléchargeable sur les sites internet de l’InVS et des Centres de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales (CClin).

Par cette lettre, l’InVS et ses partenaires (CClin, Arlin, ARS) souhaitent valoriser l’ensemble du dispositif de signalement des infections nosocomiales, en rappelant de manière claire sa finalité, ses résultats, son circuit et le rôle de chaque intervenant.

Articles disponibles par rubrique

  •  

    > La lettre du signalement : pour qui, pourquoi et comment ?
    F. Weber [Lettre du signalement n°1 - Septembre 2011]

  •  

    > Pourquoi déclarer les IOAc ? Intérêt du signalement externe pour les CRIOAc comme pour les établissements d’origine ? / Intérêt du signalement pour le patient / Intérêt du signalement externe pour les établissements d’origine / Intérêt du signalement externe pour les CRIOAc
    Pr Tristan Ferry, infectiologue au Centre de référence (IOAc) de Lyon HCL Pr Louis Bernard, infectiologue au Centre de référence (IOAc) de Tours CHU et responsable de ce centre [Lettre du signalement n°11 - Décembre 2014]

    > e-SIN : quel retour sur expérience après deux années de fonctionnement ?
    B. Coignard (InVS) [Lettre du signalement n°10 - Juin 2014]

    > Quel regard portez-vous sur e-SIN aujourd’hui ? En quoi e-SIN a modifié votre approche du signalement externe ? Estimez-vous qu’e-SIN a facilité le partage d’exp. ?
    L. Grolier-Bois, médecin hygiéniste – Centre Hospitalier de Bretagne Sud [Lettre du signalement n°9 - Décembre 2013]

    > Quelle est la contribution du signalement des IN à la politique de sécurité des soins ? Point de vue du gestionnaire de risques + Encadré Bilan des connexions e-SIN + Encadré Enquête Web
    Eric Bertrand, coordinateur de risques et président de l’AFGRIS et Dr. Florence Espinasse, PH, responsable de l’EOH et membre de l’AFGRIS
    CHU Ambroise Paré, HUPIFO, 92104 Boulogne [Lettre du signalement n°8 - Juillet 2013]

    > Quelle place pour le signalement des infections nosocomiales dans la mission d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins des CME de CHU ?
    Dr Sylvia Benzaken, vice-présidente de la CME du CHU de Nice et Pr Olivier Claris, président de la CME des Hospices civils de Lyon, Commission qualité gestion des risques associés aux soins, Conférence des présidents de CME de CHU
    [Lettre du signalement n°7 - Avril 2013]

    > Quelle est la contribution du signalement des infections nosocomiales à la politique de sécurité des soins de vos établissements ?
    Dr Frédéric Martineau (président de la Conférence des présidents de CME de CH et Dr Stéphanie Bordes-Couecou (médecin hygiéniste), CH de Bayonne [Lettre du signalement n°6 - Novembre 2012]

    > Quel est le rôle de l' Agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France dans la gestion des signalements d'infection nosocomiale ? Quel est pour votre ARS l'apport de l'application e-SIN ? Comment sont organisées les différentes entités de l'ARS (délégations territoriales, siège) pour gérer les signalements reçus, et comment s'articulent-elles avec le Centre de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales (CClin) et l'Arlin ?
    E. Daimant et S. Renard Dubois, ARS Ile-de-France [Lettre du signalement n°5 - Juillet 2012]

    > Vous êtes responsable de la gestion des risques pour le groupe Générale de santé. Comment s'organise aujourd'hui le signalement interne des infections nosocomiales dans les établissements de votre groupe ? Quels sont les outils mis en place ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? Certains de ces signalements peuvent aujourd'hui être transmis à l'ARS et au CClin (signalement externe) via l'application web e-SIN. Comment se passe cette transition du papier à l'électronique et qu'en attendez-vous ? Vous avez été associé au comité de pilotage du projet e-SIN. Quelle a été votre expérience dans ce cadre et qu'attendez-vous de ce nouvel outil dans le cadre de vos fonctions ?
    G. Antoniotti, médecin et praticien hygiéniste, gestionnaire de risque du Groupe général de santé [Lettre du signalement n°4 - Avril 2012]

    > Quels sont les apports de l’application e-SIN et les difficultés rencontrées lors de sa conception ? Comment garantir une bonne transition entre les signalements "papier" et "électronique" ? Quel a été votre rôle dans ce projet et que vous a-t-il apporté ?
    I. Poujol et S. Alleaume, équipe projet e-SIN Institut de veille sanitaire [Lettre du signalement n°3 - Janvier 2012]

    > Le 10 octobre 2011, le déploiement de l’application e-SIN a débuté dans l'interrégion Est. Le Centre hospitalier (CH) de Remiremont dans les Vosges est à l'origine du premier signalement réalisé via ce nouvel outil. Il concernait un cas de rougeole hospitalisé, d’origine communautaire, mais qui a permis à l’établissement de revoir sa conduite à tenir pour la prévention de ce risque infectieux. Nous avons sollicité les différents acteurs de ce signalement pour leur demander leurs impressions sur e-SIN.
    Regards croisés : S. Gamerre, praticien hygiéniste CH de Remiremont, Dr E. Poirier (PH ARlin Lorraine) et L. Simon (PH CClin Est) [Lettre du signalement n°2 - Novembre 2011]

    > Comment se passe aujourd’hui le signalement interne des infections nosocomiales dans votre établissement ? Certains de ces signalements sont transmis à l’Agence régionale de santé (ARS) et au Centre de la coordination de la lutte contre les infections nosocomiales (CClin) (signalement externe). Comment se passe le processus et qu’en attendez-vous ? Vous avez été associée à la conception de l’application e-SIN. Quel a été votre rôle et comment cela s’est-il passé ?
    L. Marty, microbiologiste et praticien hospitalier en hygiène au Centre hospitalier de Lagny, Marne-la-Vallée
    [Lettre du signalement n°1 - Septembre 2011]

  •  

    > Outils de suivi des épidémies
    V. Pontiès, S. Barquins-Guichard, S. Vaux, InVS [Lettre du signalement n°11 - Décembre 2014]

    > Evolutions e-SIN 2014 : descriptif des fonctions de l’application
    S. Barquins-Guichard [Lettre du signalement n°10 - Juin 2014]

    > e-SIN : Fiche de suivi : la fonction : "ajouter des pièces jointes"
    S. Barquins-Guichard [Lettre du signalement n°9 - Décembre 2013]

    > Les profils "Praticien hygiéniste" et "Responsable Signalement" dans e-SIN : pourquoi et comment les utiliser ?
    S. Barquins-Guichard [Lettre du signalement n°7 - Avril 2013]

    > De-SIN : la fonction "Rapport automatisé"
    S. Barquins-Guichard [Lettre du signalement n°6 - Novembre 2012]

    > e-SIN : la fonction "recherche de situations similaires"
    S. Barquins-Guichard [Lettre du signalement n°5 - Juillet 2012]

    > e-SIN : la clôture de la fiche de signalement
    [Lettre du signalement n°4 - Avril 2012]

    > e-SIN : le circuit d’alerte et la fiche de suivi
    [Lettre du signalement n°3 - Janvier 2012]

    > e-SIN et les niveaux d’action (info, suivi, action) : comment les utiliser ?
    [Lettre du signalement n°2 - Novembre 2011]

    > e-SIN, la nouvelle application web de signalement externe des infections nosocomiales
    [Lettre du signalement n°1 - Septembre 2011]

  •  

    > Une épidémie d’infections à Clostridium difficile en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca)
    C. Bernet, CClin Sud-Est, J.-C. Delarozière, Arlin Paca [Lettre du signalement n°11 - Décembre 2014]

    > Investigation d’une épidémie : Epidémie d’infections invasives à Geotrichum clavatum en services d’hématologie, France, Septembre 2011 – Août 2012
    S. Vaux [Lettre du signalement n°10 - Juin 2014]

    > Enquête de satisfaction Web e-SIN "Votre avis nous intéresse" avril à juin 2013
    S. Barquins-Guichard [Lettre du signalement n°9 - Décembre 2013]

    > ENP 2012
    B. Coignard [Lettre du signalement n°8 - Juillet 2013]

    > Bilan : signalements externes des infections nosocomiales en 2012 : quelle évolution depuis e-SIN ?
    S. Barquins-Guichard, C. Bernet, H. Blanchard, H. Senechal, L. Simon, AG. Venier, B. Coignard [Lettre du signalement n°7 - Avril 2013]

    > Signalement externe des infections nosocomiales dans les départements d’outre-mer (DOM)
    C. Mourlan, P .Parneix, C. Bernet [Lettre du signalement n°5 - Juillet 2012]

    > La rougeole : une infection communautaire, mais aussi nosocomiale !
    [Lettre du signalement n°2 - Novembre 2011]

    > Les signalements d’infection nosocomiale : bilan 2010
    [Lettre du signalement n°1 - Septembre 2011]

  •  

    > Cas groupés d’infections du site opératoire en chirurgie bariatrique
    A.-G. Venier, CClin Sud-Ouest [Lettre du signalement n°11 - Décembre 2014]

    > Patient rapatrié sanitaire : qu’en est-il de leur prise en charge, quels impacts sanitaires et organisationnels ?
    N. Floret, Arlin Franche-Comté [Lettre du signalement n°10 - Juin 2014]

    > Epidémie à SARM PVL (USA 300) dans un soin de suite et de réadaptation
    S. Fournier (APHP) [Lettre du signalement n°9 - Décembre 2013]

    > Bactériémie à Staphylococcus hominis associée à un cathéter veineux central inséré par voie périphérique (Picc) (2012)
    K. Blanckaert, Arlin Nord-Pas-de-Calais, Lille [Lettre du signalement n°8 - Juillet 2013]

    > Nouveaux outils, nouveaux enjeux
    P. Parneix, AG. Venier, C. Gautier, N. Sanlaville [Lettre du signalement n°7 - Avril 2013]

    > Décès par choc septique avec cathéter veineux périphérique en porte d’entrée probable
    C. Mourlan, E. Laprugne-Garcia, C. Bernet [Lettre du signalement n°6 - Novembre 2012]

    > Cas groupés de gale en service de médecine et de réanimation
    M. Donadel, H. Labrousse, P. Parneix, AG. Venier [Lettre du signalement n°5 - Juillet 2012]

    > Abcès sous-cutanés en service de long séjour à la suite de perfusions par hypo-dermoclyse
    C. Bernet, O. Sabot, V. Montigny [Lettre du signalement n°4 - Avril 2012]

    > A propos d’un cas d’Entérobactérie Productrice de Carbapénémase (EPC)
    [Lettre du signalement n°3 - Janvier 2012]

    > Légionellose nosocomiale : ancien problème mais nouvelles causes
    [Lettre du signalement n°2 - Novembre 2011]

    > 10 000e signalement reçu au niveau national : un cas d’endophtalmie post-opératoire
    [Lettre du signalement n°1 - Septembre 2011]

  •  

    > Incidence des SARM et des EBLSE dans les ES français : une évolution contrastée - Surveillance BMR-RAISIN données 2010
    S. Maugat, I. Arnaud, V. Jarlier [Lettre du signalement n°6 - Novembre 2012]

    > Le réseau des CNR 2012-2016
    [Lettre du signalement n°4 - Avril 2012]

    > Vigilances Afssaps, quelle articulation avec le signalement des infections nosocomiales ?
    [Lettre du signalement n°3 - Janvier 2012]

    > Agenda – Calendrier prévisionnel du déploiement de l’application e-SIN
    [Lettre du signalement n°1 - Septembre 2011]

L'utilisation d'e-SIN est réservée aux professionnels des établissements de santé (praticiens en hygiène et responsables signalement), des ARS, des CClin, des Arlin et de l'InVS.

Pour accéder à l'application e-SIN, un utilisateur doit au préalable avoir communiqué à l’InVS ses nom, fonction et coordonnées. Cette inscription à l'annuaire de l'application e-SIN utilise un formulaire dédié à chaque type d'utilisateur, accessible aux adresses indiquées ci-dessous.

Le fait de remplir ce formulaire ne donne pas immédiatement accès à l'application e-SIN. En effet, les informations communiquées sont vérifiées, si nécessaire en prenant contact avec le responsable légal de la structure (établissement de santé, ARS, CClin) dans laquelle exerce cet utilisateur.

Si cette inscription est validée, l'utilisateur reçoit en retour, dans un délai maximal de 7 jours, ses identifiant et mot de passe de connexion à e-SIN.

Inscriptions à l'application e-SIN : 

Si vos fonctions ont changé et si vous n’êtes plus praticien en hygiène (PH) ou responsable signalement (RS), informez esin-annuaire@invs.sante.fr de ce changement pour supprimer votre accès et en fournir un nouveau à la personne qui vous remplace.

Vous avez des questions quant à cette procédure d'inscription :
contactez votre CClin ou l’équipe support e-SIN à l'InVS : esin-annuaire@invs.sante.fr

e-SIN est l'application nationale de télé-signalement des infections nosocomiales. 
Pour vous y connecter, cliquez ici : http://www.e-sin.fr/

Pour utiliser cette application, vous devez au préalable être inscrit dans l'annuaire e-SIN et disposer de vos identifiant et mot de passe de connexion à e-SIN. 

L'utilisation d'e-SIN est réservée aux professionnels des établissements de santé (praticiens en hygiène et responsables signalement), des ARS, des CClin, des Arlin et de l'InVS. Si vous n'êtes pas encore inscrit à l'annuaire e-SIN, cliquez sur l'onglet "annuaire".

Comment procéder ?

écran de connexion de l'application e-SIN

À partir de cet écran, vous pourrez vous connecter en utilisant vos identifiant et mot de passe de connexion habituels :

- identifiant : 1re lettre prénom + nom (exemple pour Pierre Durand : pdurand) ;
- mot de passe : celui que vous utilisez habituellement ; si vous l’avez perdu, cliquez sur "j’ai oublié mon mot de passe et suivez les instructions. Un nouveau mot de passe vous sera alors transmis par courriel. Si vous souhaitez modifier votre mot de passe, celui-ci doit être compris entre 8 et 16 caractères et doit contenir : au moins une lettre majuscule, au moins une lettre minuscule et au moins un chiffre

Attention : cet identifiant et ce mot de passe sont personnels. Ils engagent votre responsabilité et ne doivent pas être communiqués à autrui.

Si vous avez des questions concernant l'application, reportez vous à l'onglet FAQ.

Modalités d'utilisation

Support technique

Si les documents supports en ligne (FAQ, lettre du signalement : rubrique outils, manuels et diaporama de l’utilisateur) ne vous ont pas permis de résoudre vos difficultés pour vous connecter à l’application (perte de mot de passe…), vous pouvez vous adresser directement à l’InVS via esin-support@invs.sante.fr.
 
Nous vous rappelons que l’obtention d’un nouveau mot de passe suite à sa perte se gère directement à partir de la page d’accueil en cliquant sur le bouton "j’ai oublié mon mot de passe". Si vous avez reçu plusieurs mots de passe : conservez uniquement le dernier réceptionné.

Support fonctionnel applicatif

Si les documents supports en ligne (FAQ, lettre du signalement : rubrique outils, manuels et diaporama de l’utilisateur) ne vous ont pas permis de résoudre vos difficultés lors d’une création et/ou émission d’une fiche de signalement, vous pouvez vous adresser dans un premier temps au CClin de votre Inter-Région, et dans un second temps à l’InVS viaesin-support@invs.sante.fr.

Cette foire aux questions (FAQ) collige les questions les plus fréquemment posées par les utilisateurs au support technique e‑SIN et vous fournit les réponses correspondantes. Elle sera enrichie régulièrement.

Avant de contacter l’équipe support e-SIN, nous vous conseillons de :

  • consulter la documentation disponible sur le site de l’InVS : en particulier le manuel e-SIN et les différentes procédures annexes ;
  • consulter la liste des questions listées dans cette FAQ : la réponse que vous cherchez s’y trouve probablement déjà !

Si votre question ne figure pas dans la liste ou si vous rencontrez une difficulté de manière persistante, merci d’envoyez un mail à esin-support@invs.sante.fr en détaillant le problème que vous rencontrez. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

  •  

    Vous devez vous inscrire dans l’annuaire des utilisateurs e-SIN après accord de la direction de votre établissement, à l’aide du formulaire d’inscription disponible aux adresses indiquées ci-après.

    Selon votre lieu d’exercice, voici le lien permettant d’effectuer cette inscription :

    A l’issue de cette procédure, vos identifiants de connexion à e-SIN vous seront transmis par e-mail.

  •  

    Le formulaire d’inscription permet de renseigner les noms, fonctions et coordonnées des personnes souhaitant avoir accès à l’application e-SIN et qui figureront alors, après validation de cette inscription, dans l’annuaire des utilisateurs de cette application.

    Ce formulaire permet aussi de modifier l’inscription d’un utilisateur déjà existant (si ses fonctions et/ou coordonnées ont par exemple changé). Il vous suffit alors d’effectuer via ce formulaire une nouvelle inscription avec les informations actualisées.

    Important : l’enregistrement du questionnaire une fois rempli s’effectue seulement après avoir cliqué sur le bouton « Enregistrer ». Si vous souhaitez garder une copie des informations transmises, faites au préalable une copie d’écran et enregistrez cette dernière.

    Concernant l’inscription à l’annuaire pour les utilisateurs en Etablissements de santé (ES)

    Pour que cette inscription soit valide, veillez à respecter les points suivants :

    • bien identifier l’établissement de santé : en particulier, renseigner autant de demandes d’inscription que de sites identifiés par un n° FINESS Etablissement unique ;
    • bien renseigner les utilisateurs et leurs profils : vous devez renseigner au moins 1 et au maximum 2  utilisateurs de chaque profil « Praticien Hygiéniste » (PH) et « Responsable Signalement » (RS) (cf. définition en question IV.1 ), c’est-à-dire au moins un PH titulaire ET un RS titulaire. Si vous souhaitez enregistrer plus de 2 utilisateurs ayant le même profil, vous devrez faire une nouvelle demande d’inscription.

    Les seuls profils disponibles pour un utilisateur en ES sont PH et RS. Il n’existe pas de profil pour des utilisateurs en « lecture simple » ou « pour information ». Si vous souhaitez que d’autres personnes de l’ES soient informées des fiches de signalement émises via e-SIN, mettez en place une procédure avec le RS de votre ES afin que les adresses e-mail de ces personnes soit ajoutées à la liste des destinataires en copie des fiches de signalement . Ces personnes recevront alors une copie de la fiche émise par e-mail, au format PDF.

    Concernant l’annuaire pour les intervenants des ARS, CCLIN et Arlin

    Vous devez renseigner au minimum 2 intervenants (les champs « intervenant 1 » et « intervenant 2 » sont requis). Si vous ne souhaitez inscrire qu’une seule personne, vous devrez renseigner ces 2 champs avec les coordonnées de cette personne (en double).

  •  

    L’annuaire e-SIN utilise un référentiel des établissements de santé en France fourni par l’Agence Technique de l’Information Hospitalière (ATIH). Ce référentiel peut comporter des erreurs ou avoir évolué.

    Envoyez un mail à esin-support@invs.sante.fr en listant les corrections à apporter. Nous effectuerons ces corrections dans les plus brefs délais, après vérification des n° FINESS concernés.

  •  

    L’application e-SIN ne permet pas actuellement de distinguer au sein de son annuaire les rôles de suppléant et de titulaire pour les utilisateurs « Praticien en hygiène » (PH) ou « Responsable signalement » (RS). L’onglet « Données administratives » n’affiche également qu’une seule de ces deux personnes, pour le profil PH et pour le profil RS, et ce de manière aléatoire.

    Il s’agit d’un bug de l’application qui sera corrigé dans une prochaine version. Cependant, l’historique de la fiche de signalement (accessible par la fonction « Journal ») conserve toujours la trace de la personne (titulaire ou suppléante) qui a créé, modifié et/ou émis une fiche.

  •  

    Oui : vous devez toutefois au préalable être enregistré dans l’annuaire des utilisateurs pour chacun des sites ou des établissements dans lesquels vous exercez.

    L’application e-SIN identifie l’établissement de santé par son numéro FINESS « Etablissement » (à distinguer du numéro FINESS « juridique »). Un établissement correspond à une implantation géographique, est caractérisé par une catégorie d'établissement et est relié à une entité juridique. Il peut être associé à différentes activités exercées ou catégories d’établissements gérés par des budgets différents.

    Ainsi, un établissement de santé aura un numéro FINESS juridique unique associé à son statut juridique, mais autant de numéro FINESS d’établissement qu’il compte d’activités différentes, y compris si elles sont regroupées sur le même site géographique.

    Il est donc nécessaire d’effectuer un enregistrement à l’annuaire e-SIN avec l’ensemble des numéros FINESS d’établissement auxquels vous êtes rattaché.

    Dans l’application e-SIN, vous verrez en haut de la page d’accueil un menu déroulant vous invitant à choisir pour quel site ou établissement vous souhaitez utiliser e-SIN.

  •  

    Vérifiez d’abord que vous respectez bien la casse (minuscules, majuscules, chiffres et lettres) lorsque vous entrez votre mot de passe. Si vous faites un « copier-coller » du mot de passe que nous vous avons envoyé par e-mail, vérifiez que vous ne copiez pas des espaces après la suite des caractères concernés, voire même une ligne vide. La présence d’espace empêche la reconnaissance du mot de passe.

    Si vous n’arrivez toujours pas à vous connecter, cliquez alors sur le lien « J’ai oublié mon mot de passe » et renseignez les champs demandés (identifiant ET adresse e-mail). Un nouveau mot de passe vous sera envoyé sur l’adresse e-mail que vous avez renseignée.

  •  

    Vous pouvez à tout moment modifier votre mot de passe de connexion, si vous trouvez qu’il est difficile à retenir, lorsque vous êtes connecté à l’application. Pour cela, cliquez sur le lien « Mettre à jour vos informations personnelles » dans le bandeau supérieur. Attention, la structure du nouveau mot de passe e-SIN doit obligatoirement suivre certaines règles, décrites ci-après.

    Pour qu’ils soient valides, les mots de passe de l’application e-SIN doivent répondre aux critères de format suivant :

    • Longueur : les mots de passe doivent être supérieur ou égal à 8 caractères et inférieur ou égal à 16 caractères ;
    • Jeux de caractères admis :
      - L’alphabet minuscule « a à z » ;
      - L’alphabet majuscule « A à Z » ;
      - Les chiffres de « 0 à 9 » ;
      - Les caractères spéciaux « # ! + - * % $ » ;
    • Structuration obligatoire :
      - Au moins une lettre majuscule, sans obligation d’emplacement ;
      - Au moins une lettre minuscule, sans obligation d’emplacement ;
      - Au moins un chiffre, sans obligation d’emplacement.

     L’utilisation des caractères spéciaux n’est pas obligatoire.

    Si vous essayez de changer votre mot de passe sans respecter ces règles, l’application vous le signalera par un message d’erreur.

  •  

    Le Praticien en Hygiène (PH) et le Responsable Signalement (RS) sont des profils informatiques définis dans l’application e-SIN, chacun ayant des fonctionnalités qui leur sont propres.

    Le PH a pour rôle principal de créer une fiche de signalement avec les informations nécessaires et de la transmettre (pré-émettre) à destination du RS. Il est le seul à pouvoir la modifier secondairement.

    A réception d’un signalement transmis par le PH, le RS vérifie et valide les données saisies et émet le signalement (externalisation de la fiche aux autres partenaires du circuit). Il est le seul à pouvoir annuler ou retourner une fiche au PH, il est également le seul à pouvoir clôturer une fiche.

  •  

    Oui : un même utilisateur peut assurer les rôles de PH et de RS au sein d’un même établissement de santé, d’un groupement d’établissements de santé ou de plusieurs établissements distincts.

    Le choix d’attribuer ces deux fonctions à une seule personne ou à deux personnes distinctes est laissé à l’appréciation de l’établissement de santé, en fonction de ses ressources et de son organisation interne.

  •  

    Vous devez effectuer un nouvel enregistrement dans l’annuaire e-SIN pour mettre à jour les coordonnées des personnes déclarées en tant que Praticien Hygiéniste (PH) et/ou Responsable Signalement (RS) pour l’application e-SIN.

    Reportez vous pour cela à la question I.1 de cette FAQ.

  •  

    C’est une situation normale si vous exercez en ARS, dans un CClin ou dans une Arlin. Cette fonction est réservée aux utilisateurs des établissements de santé.

    Si vous exercez dans un établissement de santé, cela peut être lié au fait que vous êtes référencé dans l’application comme Responsable Signalement (RS). Vous ne pouvez pas alors initier la création d’une fiche de signalement, et devez vous rapprocher du Praticien en Hygiène (PH) désigné pour votre établissement pour cela.

    S’il n’existe pas de PH dans votre établissement et vous estimez devoir aussi avoir ce rôle, il vous faut demander une modification de votre profil. Pour cela, vous devez effectuer un nouvel enregistrement dans l’annuaire e-SIN et mettre à jour les  informations relatives à votre établissement après accord de votre direction.

    Astuce : le rôle PH et/ou RS qui vous est attribué dans l’application e-SIN est rappelé en haut de l’écran e-SIN, juste après la mention de vos nom et prénom.

  •  

    Si un rôle de Praticien Hygiéniste (PH) vous a été attribué dans l’application, vous ne pouvez pas émettre un signalement. Pour être émise, la fiche de signalement doit être validée par le Responsable Signalement (RS) de votre établissement.
    Vérifiez que vous avez effectué les étapes suivantes :

    • vous avez enregistré la fiche ;
    • vous avez attribué un niveau d’action à votre fiche : choisissez un niveau dans le menu déroulant situé sur le bandeau supérieur de la fiche (à côté du bouton "supprimer la fiche"). L’état de la fiche indique alors "Etat : en cours" dans l’onglet "Informations complémentaires" en bas de la fenêtre ;
    • vous avez transmis la fiche au RS : dans le 5e onglet "Informations complémentaires", cliquez sur le bouton "Transmettre au RS" situé en bas de la fenêtre. L’état de la fiche indique alors "Etat : Transmise au RS" en bas de la fenêtre ;
    • vous avez informé votre RS de l’existence d’une fiche en attente d’émission.

    Note : afin de limiter le nombre d’e-mails générés par l’application, e-SIN ne prévient pas automatiquement par e-mail votre RS de la création d’une nouvelle fiche. Vous devez donc lui demander explicitement (par e-mail ou téléphone) de valider et émettre cette fiche lorsqu’elle est finalisée.

  •  

    L’application actuelle e-SIN ne génère pas de mail pour signaler au Responsable Signalement (RS) qu’il existe une fiche en attente d’émission. Il doit se connecter à l’application pour voir le message sur sa page d’accueil. Il vous incombe donc d’informer le RS de votre établissement de cette fiche en attente d’émission, en le contactant directement (par e-mail ou téléphone).

  •  

    Une fois votre fiche enregistrée, vous devez d’abord cliquer sur le bouton "Transmettre au RS" (qui est vous-même puisque vous avez le double profil PH/RS) puis sur le bouton "Emettre" qui apparait dans un second temps.

    La procédure est détaillée dans le document "Emettre un signalement en ayant le double profil PH-RS" (pdf - 1,41 Mo)

  •  

    Cela signifie qu’un rôle de Responsable Signalement (RS) vous a été attribué dans l’application. Vous ne pouvez donc pas modifier une fiche de signalement.

    Seul le Praticien en Hygiène (PH) de votre établissement a les droits pour modifier une fiche de signalement. Vous devez cliquer sur le bouton "Retourner" afin qu’il effectue les modifications. Ce bouton "Retourner" se trouve dans l’onglet "Informations complémentaires" de la fiche de signalement, en bas de la page et à droite du bouton "émettre".

  •  

    Cela signifie qu’un rôle de Praticien Hygiéniste (PH)  vous a été attribué dans l’application. Vous ne donc pas clôturer le signalement.

    Seul le Responsable Signalement (RS) de votre établissement a les droits pour clôturer une fiche de signalement.

  •  

    Pour que la fiche de signalement soit diffusée, elle doit être pré-émise par le Praticien Hygiéniste (PH) puis émise par le Responsable Signalement (RS). L’enregistrement seul assure la traçabilité de la création mais ne permet pas à une fiche de signalement d’être visible par les différents acteurs extérieurs à votre établissement

  •  

    Il existe deux manières de joindre un document à une fiche de signalement :

    • par l’onglet "Informations complémentaires" : uniquement lorsque la fiche est à l’état "pré-émise" ;
    • par l’onglet "Fiche de suivi" : lorsque la fiche est émise.

    Vous retrouverez le détail de cette fonction en pages 17 et 18 du manuel des utilisateurs. Ce manuel est disponible ici : manuel e-SIN "Utilisateurs"

  •  

    La taille maximale autorisée pour les pièces jointes à la déclaration dans l’application e-SIN est :

    • pour 1 pièce jointe = 5 Mo ;
    • pour l’ensemble des documents d’une fiche = 20 Mo.

    Il est conseillé d’ajouter un commentaire du type "Une pièce jointe ajoutée" (en mentionnant la nature du document) dans la fiche de suivi de la déclaration, pour une meilleure visibilité de votre pièce jointe et la retrouver facilement ultérieurement.

  •  

    Non, l’application ne prévoit pas de profil "lecture simple". Seuls les acteurs du signalement mentionnés dans le décret du 26/07/2001, validées par votre établissement et autorisées pour les profils PH et/ou RS ont accès à l’application.

  •  

    Le code NMR (dans le libellé des micro-organismes) correspond à "Non Multi-Résistant" : ce choix est à utiliser, par exemple pour Staphylococcus aureus, quand la souche est sensible à la méticilline.

    Le code RNP (dans le libellé des micro-organismes) correspond à "Résistance Non Précisée" : ce choix est à utiliser quand la souche responsable de l'infection n'a pas fait l'objet d'un antibiogramme, ou quand les résultats de celui-ci ne sont pas disponibles à la date du signalement.

Bilan des signalements reçus à l'InVS

Etudes

Haut de page