Fermer



Chaleur et santé

Publié le 01/06/2005 - Dernière mise à jour le 15/10/2015

Actualités

Clôture du système d’alerte canicule et santé 2015

Mis en place depuis l’été 2004, le Système d’alerte canicule et santé est mis en œuvre par l’InVS et Météo-France et fonctionne chaque année du 1er juin au 31 août. Intégré au Plan National Canicule (PNC), il repose sur la surveillance quotidienne d'indicateurs météorologiques et sanitaires issus des passages aux services d’urgence des hôpitaux et des appels aux associations SOS médecins.

Durant cet été, trois épisodes caniculaires se sont succédé :

  • le premier épisode, marqué par sa précocité, son intensité et son étendue géographique (large partie du quart Nord-Est du pays), est survenu du 29 juin au 8 juillet,
  • le deuxième épisode, du 13 au 23 juillet, s’est concentré sur le quart Sud-Est avec une intensité moins importante que le premier,
  • le troisième épisode du 5 au 9 août a surtout concerné les régions Rhône-Alpes et Paca et, plus ponctuellement, la façade Est de la France.

Il est à noter que, localement, des nouveaux records mensuels de températures diurnes et nocturnes ont été établis.

Ces épisodes caniculaires ont conduit à des périodes de vigilance orange sur les cartes de Météo-France, et à des déclenchements du PNC dans les départements concernés.

Ils ont eu un impact sur les indicateurs de morbidité directement en lien avec la chaleur (hyperthermie/coup de chaleur, déshydratation et hyponatrémie), ainsi que sur la mortalité. Dans certaines régions, des tensions hospitalières ont été ressenties et certains services ont déclenché les plans blancs.

Dossier Chaleur et santé

Haut de page