Fermer



Actualités

Publié le 27/02/2014 - Dernière mise à jour le 28/02/2014

Article scientifique dans une revue

Tendances spatio-temporelles de la qualité du sperme en France

Déclin de la concentration et de la qualité morphologique du sperme dans la majorité des régions métropolitaines

La revue Reproduction vient de publier les résultats de l’étude menée par l’InVS sur les tendances spatio-temporelles de la qualité du sperme en France. Ce travail s’inscrit dans la continuité de l’étude réalisée par l’Institut et publiée en décembre 2012 dans la revue Human Reproduction. Cette première étude concluait à un déclin de la qualité du sperme en France (concentration et morphologie des spermatozoïdes) dans un échantillon proche de la population générale entre 1989 et 2005. Cette étude était innovante par rapport aux éléments disponibles antérieurement à ce sujet en France, du fait notamment de l’échantillon étudié (26 609 hommes), couvrant la totalité du territoire métropolitain sur une période importante (17 ans).

Réalisée à partir des données de la base Fivnat, dans laquelle ont été enregistrées, jusqu’en 2005, les tentatives d’aide médicale à la procréation (AMP) en France, la nouvelle étude porte sur le même échantillon et la même période que la première étude, et fournit, pour la première fois, un éclairage au niveau régional (21 régions de France métropolitaine - hors Corse -).

Les résultats montrent que la concentration et la qualité morphologique des spermatozoïdes a baissé dans la quasi-totalité des régions avec une diminution plus importante en Aquitaine et Midi-Pyrénées. La mobilité spermatique, en revanche, augmente légèrement dans l’ensemble des régions à l’exception de la Bourgogne qui suit une tendance inverse.

La similarité globale des tendances observées d’une région à l’autre plaide en faveur de l’intervention d’un facteur qui aurait affecté la population dans sa quasi-totalité. On peut ainsi évoquer notamment un rôle de l’exposition croissante de la population aux perturbateurs endocriniens depuis les années 1950. Les régions dans lesquelles les tendances à la diminution de la concentration et de la qualité morphologique sont les plus marqués sont en outre des régions présentant une forte activité viticole pouvant être à l’origine d’expositions professionnelles ou environnementales aux pesticides.

Concernant les facteurs qui pourraient être à l’origine des tendances constatées, cette étude purement observationnelle ne peut conclure avec certitude sur le rôle d’un ou plusieurs facteurs. Elle permet toutefois de confronter les résultats observés aux différentes hypothèses existant à l’heure actuelle quant aux facteurs influençant la qualité du sperme.

Au final, cette étude confirme le déclin de la concentration et de la qualité morphologique du sperme à l’échelle de la plupart des régions métropolitaines.

Evolution de la concentration en spermatozoïdes de 1989 à 2005

Evolution de la concentration en spermatozoïdes de 1989 à 2005

Evolution de la qualité morphologique (en % de spermatozoïdes normaux) de 1989 à 2005

Evolution de la qualité morphologique (en % de spermatozoïdes normaux) de 1989 à 2005

Haut de page