Fermer



Publications et outils

Publié le 10/06/2014

Maladies chroniques et traumatismes

Dispositifs de surveillance et enquêtes nationales sur la santé des personnes incarcérées en France et à l’étranger

Auteur(s) : Verdot C, Godin-Blandeau E, Develay AE
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1956-6964
ISBN : 979-10-289-0007-6
ISBN NET : 979-10-289-0008-3
Citation suggérée : Verdot C, Godin-Blandeau E, Develay AE. Dispositifs de surveillance et enquêtes nationales sur la santé des personnes incarcérées en France et à l’étranger. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2014. 48 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Dans un contexte où se pose en France la question de la mise en place d’un dispositif de surveillance de la santé des personnes incarcérées, ce rapport présente les résultats d’une recherche portant sur les modalités de surveillance épidémiologique existant dans ce domaine dans quinze pays occidentaux (en Océanie, Amérique du Nord, Europe). Les moyens investis et les méthodes utilisées pour surveiller la santé en prison sont hétérogènes selon les pays. Si tous enregistrent en routine les données de mortalité, seuls quatre pays ont développé un dispositif de surveillance couvrant plusieurs thématiques de santé, selon deux organisations très différentes. Le Canada et la Belgique recueillent en routine ces données de santé de manière systématique, standardisée et informatisée, alors que les États-Unis et l’Australie ont développé des enquêtes d’envergure nationale, régulièrement reconduites.
Certains pays ont mis en place des dispositifs de surveillance dédiés à une thématique de santé particulière, comme les maladies infectieuses (Canada, Royaume-Uni, Suisse) ou la santé mentale (Pays-Bas, Finlande). Concernant les autres pays, dont la France, la production de données de santé se limite majoritairement à la réalisation d’enquêtes épidémiologiques ponctuelles couvrant généralement une thématique spécifique (psychiatrie, addictions, maladies infectieuses). La diversité de ces approches permet d’alimenter les réflexions sur la faisabilité et l’organisation d’un futur dispositif de surveillance de la santé des personnes incarcérées en France.

Rapport  [pdf - 458,85 Ko]

Mots-clés :

dispositif de surveillance, santé, prison, détenu

SUMMARY

Monitoring systems and national surveys on prison health in France and abroad

The implementation of a monitoring system of prison health is under consideration in France. In this context, this report presents the results of a search on such monitoring systems implemented in fifteen occidental countries (in Oceania, North America and Europe). The means and methods implemented to monitor the health of prisoners are heterogeneous between the countries.
If all countries record in routine mortality data, only four have developed a monitoring system covering a wide array of health data, with two different methods: Canada and Belgium collect in routine health data with a systematic, standardized and computerized way, while United-State and Australia have developed nationwide regularly repeated surveys. Some countries have set up monitoring systems restricted to specific health problems, such as infectious diseases (in Canada, United Kingdom and Switzerland) and mental health (in Netherlands and Finland). For other countries, among which France, prison health monitoring systems are limited to occasional epidemiological studies, covering specific topics (psychiatric disorders, addictions, or infectious diseases). This search highlights the diversity of approaches and methods developed to monitor prisoners’ health in high-income countries. The analysis of these different systems gives insights on the feasibility and the appropriate characteristics of the future French monitoring system of prisoners’ health.

Haut de page